Holding out for a hero

/
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Never believe in coincidence... [Steve & Kelly]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Steve Rogers

Steve Rogers


Messages : 24
Date d'inscription : 07/08/2013
Age : 25
Localisation : Ici ou là...mais plus ici que là.


Never believe in coincidence... [Steve & Kelly] _
MessageSujet: Never believe in coincidence... [Steve&Kelly]   Never believe in coincidence... [Steve & Kelly] I_icon_minitimeVen 23 Aoû - 1:11

Le Pentagone. Endroit stratégique pour la Défense des États-Unis, vu que son quartier général s'y trouvait. L'endroit grouillait donc de militaires, et il était bien plus commun d'y croiser des hommes et des femmes en uniforme que des civils. Et parmi les vingt-six mille personnes présentes dans le bâtiment, l'une d'elle était plutôt spéciale. En effet, il aurait du être à la retraite depuis un paquet d'années. Techniquement, il n'était plus dans l'armée depuis qu'il avait balancé un avion dans l'Arctique, plongeant ainsi dans un sommeil de près de soixante-dix ans. Mais bon, quand on se fait surnommer Captain America, on fait toujours un peu partie de l'armée. Même si le parcours de Steve au sein de cette dernière était un peu...original. D'abord gringalet recalé à de nombreuses reprises, il était devenu cobaye, puis vendeur de bon, avant de devenir un héros national. Le genre de carrière typique d'un Super-Soldat.
Steve se trouvait au Pentagone pour une raison précise. Il venait d'être auditionné par le département de la Défense au sujet des évènements de New York. Auditionné. Ils auraient pu dire clairement qu'il allait être interrogé par plusieurs officiers supérieurs de l'armée, qui allaient passer à la loupe chacun de ses dires. Mais bon, quand on faisait face à un super-héros, peut-être qu'on prenait des gants, qu'on était un peu plus respectueux. Qu'on évitait d'écraser ledit héros comme une bleusaille, alors qu'il est capable de vous botter les fesses les yeux fermés, et qu'il a l'âge d'être votre père, voire même votre grand-père.

Quoiqu'il en soit, le super-héros était abasourdi. Jamais il n'aurait imaginé un jour parcourir les couloirs du Pentagone. À son époque, le bâtiment venait à peine d'être construit. Et puis, il était en Europe, occupé à combattre HYDRA et les sbires de Crâne Rouge. Donc, il n'avait pas vraiment le temps de rentrer au pays pour arpenter des couloirs sentant encore la peinture fraiche. Surtout que malgré le fait qu'il soit Captain America, il se serait probablement fait rembarrer à l'entrée. Après tout, même si il était célèbre, l'armée était plus du genre à préférer les bons vieux G.I's aux types en costume rouge, blanc et bleu armés d'un bouclier.
Mais maintenant, les gens étaient content quand ils voyaient Captain America. Et pas seulement parce qu'il avait sauvé New-York d'une invasion alien avec ses "copains Avengers". Comme le disait Phil Coulson, en temps de crise, les gens avaient besoin d'un brin de nostalgie. Difficile de trouver plus nostalgique que Steve. Lui qui arrivait à peine à comprendre des citations du Magicien d'Oz...
C'est alors qu'il aperçut une personne qui lui était familière. Une femme, la trentaine, les cheveux roux. Oui, pas de doutes possibles, c'était elle. S'approchant, il s'arrêta près d'elle, avant de se mettre au repos. Ah, les vieilles habitudes, quand elles vous tiennent, c'est dur de s'en défaire.

- Sergent Foster? C'est moi, Steve Rogers. Euh...Captain America.

Steve étouffa un juron, avant de se mordiller l'intérieur de la joue. C'était vraiment énervant à la fin. Il avait toujours autant de mal à approcher les femmes maintenant que dans les années 40. Ou plutôt, il avait du mal à approcher les femmes quand il n'était pas occupé à sauver le monde à coup de bouclier. S'obligeant à se détendre, il afficha un petit sourire, avant de prendre une profonde inspiration.

- Qu'est-ce que vous faites ici?

La question bateau par excellence. Au moins ça permettait d'engager la conversation. Sans bafouiller, hésiter, enfin bref, se ridiculiser. Mais bon, il aurait pu lui demander tout simplement comment elle allait, avant de lui demander pourquoi elle était au Pentagone. De toute façon, comme dit le proverbe, ce qui est fait est fait. Donc, inutile de trop ressasser le passé. Même si pour lui, c'était un peu la seule chose qu'il avait...

HRP: Et voila enfin le RP qu'on devait faire ensemble. ^^

_________________
Never believe in coincidence... [Steve & Kelly] TheAvengers-Cap

I'm just a kid from Brooklyn

Avenger's Assemble:
 
Revenir en haut Aller en bas


FIRST IN DEED

Kelly E. Foster

Kelly E. Foster


Messages : 46
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 27
Localisation : Dans son unité


Never believe in coincidence... [Steve & Kelly] _
MessageSujet: Re: Never believe in coincidence... [Steve & Kelly]   Never believe in coincidence... [Steve & Kelly] I_icon_minitimeDim 25 Aoû - 1:36

J'avance dans le couloir en réprimant une pointe d'anxiété. Lorsqu'on est convoquée au Pentagone sans qu'on vous informe de la raison, c'est rarement bon. Surtout si vous avez quelque chose à vous reprocher. Et, de fait, j'ai quelque chose à me reprocher. Et ça concerne l'homme que j'ai invité dans une planque secrète de la Delta Force. Pour que je sente cette invitation encore plus mal, il ne s'agissait pas d'un type lambda, non, fallait que ça soit un mutant. Evidemment, je pourrais être convoquée pour tout un tas d'autres raisons, comme de nouveaux ordres de mission par exemple. Sauf que le quartier général de la JSOC, et donc de la Delta Force, se trouvait à Fort Bragg, en Caroline du Nord. Techniquement, je n'avais rien à faire au Pentagone.

Techniquement, j'allais avoir des problèmes. Je frappais trois coups distinctifs à la porte, et entrais. Habillée de mon uniforme de treillis habituel, mon patch du 10e de Montagnes à mon épaule pour éviter que l'on sache que j'étais de la Delta, protocole oblige, je maintins un air sérieux devant un colonel des Marines. Sa première question m'indiqua immédiatement que j'étais hors de danger. J'en lâchais un discret soupir de soulagement, avant d'écouter attentivement ce qu'il avait à me dire.

Lorsque j'en ressortis une demi-heure plus tard, je portais sous le bras une proposition d'opération commune avec les Forces de Reconnaissance du Corps des Marines pour une intervention militaire classée secrète. Je n'avais pas été convoquée en court martiale, et on ne m'avait pas non plus grillée en compagnie du mutant. Tout allait pour le mieux, jusqu'à ce qu'une voix masculine m'appèle par mon grade. Des années de réflexes prirent le relais, et je me tournais vers la source pour faire un salut militaire parfait.

Captain America. Un des rares Avengers que j'avais eu l'occasion de croiser au cours de mes périples, et il m'avait plutôt bien sauvé la mise. Les renseignements s'étaient encore trompés sur la nature de la menace, et les simples terroristes qu'on devait appréhender s'étaient brutalement révélés comme une bande de mutants incontrôlables.


- Bonjour, mon Capitaine ! répondis-je avant qu'il ne me pose sa question suivante.


Techniquement, il avait été dans l'Armée. Mais... C'était compliqué. Et je ne savais toujours pas comment l'appeler. Et puis, il était habillé en civil, pas dans un uniforme, ou dans son uniforme, me compliquant encore un peu la tâche. Je pris rapidement la décision de lui en divulguer une partie, après tout, il se pouvait qu'il fasse partie de la mission, ce qui expliquerait sa présence dans la même aile que moi.


- J'ai été convoquée pour examiner les détails pour une éventuelle opération interarmes, mon Capitaine. Comment vous vous portez depuis notre dernière opération, mon Capitaine ?


Je ne savais pas trop quoi penser du Captain America. D'un côté, il nous représentait tous, d'une certaine manière, et il le faisait plutôt bien. C'était également un bon combattant, chose que j'appréciais. Mais après... Je ne saurais dire. Je ne l'avais pas vraiment côtoyé en plus, c'était la première fois que je le voyais dans un cadre où on ne risquait pas de se faire tuer. En tous cas, c'était un bon moyen pour moi d'y voir un peu plus clair sur les Avengers que de lui parler dans un cadre un peu moins stressant qu'une opération de combat.



_________________
   Never believe in coincidence... [Steve & Kelly] Tumblr_mglhpn1Z5L1qbp3slo1_500

"Use of lethal force has been authorized."
Revenir en haut Aller en bas



Steve Rogers

Steve Rogers


Messages : 24
Date d'inscription : 07/08/2013
Age : 25
Localisation : Ici ou là...mais plus ici que là.


Never believe in coincidence... [Steve & Kelly] _
MessageSujet: Re: Never believe in coincidence... [Steve & Kelly]   Never believe in coincidence... [Steve & Kelly] I_icon_minitimeLun 26 Aoû - 10:46

Face à Steve, Kelly avait l'air aussi mal à l'aise que lui. En même temps, ça pouvait se comprendre, vu que sa situation était quelque-peu...particulière. Elle était dans l'armée, et lui l'avait été. D'ailleurs, il l'était toujours d'après les papiers du SHIELD. La seule différence, c'est qu'il n'avait aucune affectation, aucune unité, aucun supérieur hiérarchique. Enfin, au sein de l'armée en tout cas. Il était venu ici sur ordre du directeur Fury, qu'il considérait comme son patron. Bien que ce dernier lui ait indiqué très clairement qu'il était totalement libre de ses faits et gestes.

- J'ai été convoquée pour examiner les détails pour une éventuelle opération interarmes, mon Capitaine. Comment vous vous portez depuis notre dernière opération, mon Capitaine ?


Ah. Donc, elle était là pour le travail, tout comme lui. Si on pouvait considérer "super-héros" comme un travail. Après tout, il n'était pas payé, n'avait pas d'horaires fixes...mais au moins, il voyageait, faisait des rencontres intéressantes, découvrait de nouvelles cultures...dommage que la moitié de ses rencontres tentaient de détruire le monde, ou de le réduire en esclavage pour les plus gentils. Crâne Rouge, Loki, les Chitauris...une  bien belle brochette de fous furieux.  Mais ceux qu'il affrontaient depuis n'en étaient pas moins dangereux. Ils n'avaient juste aucuns pouvoirs mystiques ou d'armes futuristes.

- Je vais bien sergent. Quelques vilains à mettre au trou, beaucoup de fans à éviter, mais sinon, je suis en pleine forme.

Steve sourit, avant de fourrer ses mains dans ses poches. Le deuxième point était on ne peut plus vrai. Avec Clint et Natasha en mission pour le SHIELD, Thor retourné à Asgard et Bruce faisait Dieu savait quoi et Dieu savait ou, il servait un peu de porte-parole des Avengers. Il y avait bien Tony, mais bon Tony restait égal à lui-même. Mais bon, les foules de fans en délire, il connaissait un peu. Après tout, il avait passé plusieurs mois à jouer les singes savants devant des foules de civils, dans presque tous les États-Unis. Avant qu'il ne devienne vraiment Captain America.

- Et vous alors, comme vous portez vous? Vous avez bien meilleure mine que lors de notre dernière rencontre.

En effet, elle avait bien meilleure mine. En même temps, on a toujours une meilleure tête quand on ne se retrouve pas dans une situation ou vous risquez votre peau à chaque instants. Tout le monde n'était pas protégé par un bouclier indestructible à l'épreuve des balles, des rayons lasers, des poings de Hulk ou même des coups de Mjöllnir. Les soldats de l'armée étaient beaucoup plus vulnérables que lui, et récupéraient beaucoup moins bien. Même si lesdits soldats étaient membres d'une unité d'élite...

_________________
Never believe in coincidence... [Steve & Kelly] TheAvengers-Cap

I'm just a kid from Brooklyn

Avenger's Assemble:
 
Revenir en haut Aller en bas


FIRST IN DEED

Kelly E. Foster

Kelly E. Foster


Messages : 46
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 27
Localisation : Dans son unité


Never believe in coincidence... [Steve & Kelly] _
MessageSujet: Re: Never believe in coincidence... [Steve & Kelly]   Never believe in coincidence... [Steve & Kelly] I_icon_minitimeJeu 29 Aoû - 11:49

Ha ! La célébrité, c'était bien une des rares choses qui pourrait me faire perdre mes moyens. C'était pour ça que j'aimais mon job : un métier d'anonyme, je passais inaperçue au sein des quelques un million et demi d'actifs militaires. Enfin, j'avais fait une brève apparition dans un journal ventant l'admissibilité des femmes dans les Forces Spéciales, mais ledit journal n'avait été tiré qu'à trois cent exemplaires. Autrement dit, rien du tout. Et puis, j'étais difficilement reconnaissable en uniforme complet, casque rabattu sur les yeux, et les cheveux noués en une queue de cheval repliée à l'intérieur du casque. Ce qui expliquait pour beaucoup le fait que "j'avais meilleure mine" que lorsqu'on avait combattu ensemble.


[lightseagreen]- Vous avez une meilleure tête aussi, mon Capitaine. Vous souriez plus[/color], dis-je en souriant. Je vais bien, mon Capitaine. J'attendais une véritable affectation depuis un moment.


Je n'étais pas une accro à la guerre, à l'adrénaline... Mais je doutais servir mon pays au maximum de mes capacités en restant à New York. C'était le boulot des réguliers, pas des Forces Spéciales. Alors cette opération interarmée serait parfaite pour me remettre dans le bain. Les Marines étaient des pros, et avec une bonne préparation, on aurait de très bonnes chances de réussite. J'allais devoir retourner m'entraîner, très vite. Et... Une idée un peu folle me traversa l'esprit, et je me mis à sourire avant de l'exprimer.


- Dites moi, mon Capitaine, vous ne vous battez qu'avec vos poings et votre bouclier ? Parce que je vais sûrement aller au stand de tir et je me demandais ce que vous valiez avec des armes à feu. Si ça vous tente de m'accompagner, on pourrait aller boire un verre, après...


Une passante dans le couloir m'entendit, et m'observa avec de grands yeux en ayant vu avec qui je parlais, avant de disparaître rapidement. Ce bref contact visuel suffit à me faire rendre compte que je venais de proposer au Captain America, la coqueluche des Etats Unis, de prendre un verre, comme je l'aurais fait avec un pote militaire. Je rosis légèrement en voyant les choses sous cet angle.


- Enfin, si vous n'êtes pas trop occupé, mon Capitaine. Et puis, je ne voulais pas insinuer que vous êtes mauvais au tir. Juste que c'était plutôt original de se battre au bouclier à notre époque, monsieur. Enfin bref. Je devrais vous laisser mon Capitaine.


Je le regardais en souriant, l'air légèrement gênée, et le saluais conformément au protocole. S'il avait envie de me suivre, il avait jusqu'à ce que je tourne les talons pour prendre une décision..


_________________
   Never believe in coincidence... [Steve & Kelly] Tumblr_mglhpn1Z5L1qbp3slo1_500

"Use of lethal force has been authorized."
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé




Never believe in coincidence... [Steve & Kelly] _
MessageSujet: Re: Never believe in coincidence... [Steve & Kelly]   Never believe in coincidence... [Steve & Kelly] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Never believe in coincidence... [Steve & Kelly]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Holding out for a hero :: La Terre :: Etats-Unis :: Washington D.C-
Sauter vers: