Holding out for a hero

/
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Sélection d’ebooks gratuits en ...
Voir le deal

Partagez | 
 

 Flowers For A Ghost

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité


Invité




Flowers For A Ghost _
MessageSujet: Flowers For A Ghost   Flowers For A Ghost I_icon_minitimeMar 2 Avr - 9:23


Résumé: "Aimer une personne, c'est ne vivre que dans ses bras en espèrant oublier que la perte est inévitable..."
Rated: Tout public
Genre: Romance & Drama
Disclaimer: Les personnages ne m'appartiennent aucunement et sont l'unique propriété de Marvel.
Note de l'auteur: Etant plus que fan du couple Loki/Sigyn, je ne peux que vous faire partager ma vision de celui-ci. Suite d'OS dans l'ordre chronologique. Points de vue indirects alternés jusqu'à un certain point car deathfic...

▬ ♦ ▬
Loki

Dans le royaume d'Asgard, nombreuses étaient les traditions auquelles se soumettaient de bonne grâce ses habitants. Parmi elles figurait la présentation de tout bébé nouveau-né à Odin. Il s'agissait là d'une obligation à l'étiquette que nul n'osait transgresser du fait de la rareté des naissances. En plus de la véritable cérémonie dont le protocole ne pouvait souffrir d'aucune transgression s'ajoutait à cela l'opportunité pour tous de profiter de grandes festivités. Ainsi, fort rares étaient heureusement les parents à ne pas présenter leur enfant. A l'époque, tu n'arrivais pas à comprendre en quoi cela était important: un bébé restait un bébé, présenté ou non à Odin. Jusqu'à cette cérémonie en particulier. C'était il y a longtemps mais tu te rappelles des moindres détails de ce jour. Vêtu de tes plus beaux vêtements de fête, tu regardais les parents qui remontaient la longue allée devant le peuple d'Asgard tout entier et en silence. Tu avais voulut demander quelque chose à ta mère mais celle-ci avait mit un doigt sur ses lèvres pour t'intimer le silence. Un silence uniquement perturbé par les babillements joyeux du bébé qui s'agitait doucement dans les bras de sa mère souriante. Le silence se fit plus pesant encore qu'il ne l'était déjà lorsqu'Odin se leva pour s'approcher des parents agenouillés devant le trône. Tous avaient compris que l'instant était solennel car Odin commença son discours. Discours dont tu te fichais comme de ta première chemise, les yeux fixés sur la petite fille nouvelle-née. Comme tout bébé asgardien, celle-ci semblait déjà très éveillée et éclata de rire sous le regard indulgent tout aussi bien du monarque que de la cour entière. Mais toi, tu étais fasciné par le propre regard de la petite fille. Celle-ci ne détournait pas son attention de toi, comme si elle voulait déjà tout connaître de toi. Une idée qui t'avais plût sans que tu ne puisses l'expliquer et tu avais adresser un grand sourire à l'enfant qui s'était à nouveau agité en riant. Apparemment, la petite fille appréciait d'être le sujet de ton attention.

« -Son nom est Sigyn. »

Sigyn, petite Sigyn...La fierté illuminait le visage de ses parents devant tant d'applaudissements venants de la foule assemblée dans la haute salle mais nul n'avait remarquer le lien déjà si particulier qui semblait lentement mais sûrement s'installer entre toi et l'enfant. Un lien bien fragile encore mais qui ne pouvait que se renforcer au fil du temps, comme l'expérience d'un forgeron grandissant au rythme des épées forgées dans l'effort. Personne sauf ta mère. Sigyn...Tu n'as jamais remarqué son léger sourire devant ton propre sourire heureux, tout comme tu n'as jamais été mis au courant de la vision ayant envahit son esprit: toi riant dans un jardin en compagnie d'une belle jeune femme, toi regardant cette même jeune femme danser parmi d'autres qu'elle éclipsait totalement durant un banquet, toi la contemplant en silence alors qu'elle regardait le ciel...Tu as toujours ignoré cette vision, qui conforta pourtant ta mère dans ses espérances: tu serais heureux. Heureux comme aujourd'hui, tout cela grâce à une petite Asgardienne encore dans ses couches et serrée dans les bras de sa mère qui remercia le roi d'avoir béni sa fille. Sigyn...Oh oui, que bénie soit cette enfant. Bénie d'apporter dans ton coeur, assombri par l'admiration sans cesse portée à ton frère aîné, une nouvelle et chaleureuse flamme. Tu étais jeune mais tu savais déjà qu'être seulement le petit frère du prince héritier ne serais jamais un fardeau pour toi avec une amie qui te serais entièrement dévolue. Celle-ci était encore un bébé mais qu'étaient les années face à l'assurance d'avoir la petite Sigyn à tes cotés ?

▬ ▬ ♠ ▬ ▬
Sigyn

« -Je t'ai eu. Encore. »

Vexée, tu ne retiens pas une moue désappointée en regardant l'illusion invoquée par ton meilleur ami disparaître. Encore, c'est bien le mot. Une fois de plus, tu t'es laissée facilement bernée. Ton ami éclate de rire et tu le foudroyes du regard mais ta colère ne tient jamais bien longtemps face à lui de sorte que tu te mets bientôt à rire avec lui. C'est plus fort que toi, tu adores tenter de différencier ses illusions de la réalité sans pourtant y arriver, et ce malgré tous tes efforts. Mais cela t'importe peu en réalité tant ses dons magiques te fascinent, quoi que tu en dise ou quoi que tu fasses. Toujours en riant, tu lui courres après quand il s'enfuit en courant mais s'il est magiquement plus doué que toi, tu es bien plus rapide et tu réussis sans difficultés à le rattraper pour vous faire tomber dans l'herbe comme deux enfants. Ton coeur bat vite dans ta poitrine mais ce n'est pas à cause de ta course. Plutôt à cause de l'incroyable tendresse que tu ressens pour lui. Car si les autres Asgardiens n'avaient d'attention que pour son frère aîné, toute ton admiration à toi lui est entièrement destinée. Non pas au grand et lumineux Thor mais uniquement envers lui, le sombre Loki. Sombre car tu n'es pas idiote au point de ne pas remarquer sa peine et sa rancoeur en voyant son frère totalement effacer sa présence aux yeux de tous. Mais toi, tu es là et ne compte pas le quitter. Vos rires entremêlés s'éteignent peu à peu, cédant tantôt leur place à un profond silence fort bien accueilli puisque tu te contentes de fixer le ciel. Même si tu préféres pourtant regarder ton compagnon: il souriait, totalement apaisé, les yeux fermés pour profiter de la douce chaleur que le soleil envoyait sur vous deux. Comme si rien d'autre n'aurait pû le rendre plus heureux que d'être ici en cet endroit. Une idée qui te réchauffait le coeur si cela lui permettait d'oublier un peu la jalousie qui lui rongeais le coeur quand Thor lui était une fois encore préféré à ses parents. Aussi quand tu pris sa main dans la tienne pour la serrer, il te rendit ton geste et ton sourire. Aucune parole ne nous était nécessaire pour te remercier, tant vous lisiez l'un en l'autre comme dans un livre ouvert depuis que vous êtes enfants. A vrai dire, vos vies sont si liées que tu n'arrives pas à t'imaginer l'avenir autrement qu'à ses cotés. Ce qui devait être la même chose pour lui puisque dans son regard émeraude brillait la promesse que vous vous étiez jurés de ne jamais trahir. Être à l'autre pour toujours.

« -Nous devrions rentrer, le banquet va bientôt commencer. »

Comme toujours, sa voix fait jaillir des papillons dans ton ventre pendant qu'un frisson de bien-être courre le long de ta colonne vertébrale. Ton Loki n'a peut-être pas la carrure d'un guerrier, tu as de toute manière toujours préféré l'intelligence au muscles, mais tu te sens en sécurité avec lui. Comme si rien ou personne n'aurait pu t'atteindre. De plus, tu adores l'entendre parler, de tout ou de rien. L'entendre te raconter des histoires et lui en raconter. C'est comme une bulle infranchissable dans laquelle vous êtes enfermés, un monde qui n'appartient qu'à vous. Tes agréables pensées sont perturbées par ton Loki qui semble inquiet de ton silence mais tu te contentes de lui sourire pour le rassurer avant de murmurer que la nuit qui tombe sur Asgard est bien trop belle pour être ignorée, qu'elle seule mérite votre présence en ce soir. Et quand tu te mets lentement à danser et à chanter, ombre blanche sous la pâle lumière, tu la sens battre au plus profond de toi pendant que le regard de Loki sur toi est comme un feu brûlant emprisonnant ton coeur jusqu'à le faire rougeoyer. Mais n'est-ce pas cela, aimer quelqu'un ?


Crédit San'ji.
Revenir en haut Aller en bas
 

Flowers For A Ghost

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Holding out for a hero :: Coin Détente :: Le coin des artistes :: Coin des Fanfiction's-
Sauter vers: