Holding out for a hero

/
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -34%
Perforateur burineur SDS+ MAKITA DHR202RM1J avec ...
Voir le deal
295.99 €

Partagez | 
 

 What's going on, buddy ? ► Tony & Loki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Clint F. Barton

Clint F. Barton


Messages : 122
Date d'inscription : 26/08/2012


What's going on, buddy ? ► Tony & Loki _
MessageSujet: What's going on, buddy ? ► Tony & Loki   What's going on, buddy ? ► Tony & Loki I_icon_minitimeLun 3 Sep - 10:18


Your friend is the man who knows all about you, and still likes you.





« Ouais, Tony, c'est encore moi. C'est juste la troisième fois que je t'appelle en une heure, hein. Tant pis pour toi, j'arrive, si t'es encore avec une fille je risque de te casser l'ambiance mais tu l'auras voulu. »

Non mais sérieux. Trois appels en une heure ! Soit il est enfermé dans son atelier, soit il est au lit, dans tous les cas il doit être occupé. Mais avec Jarvis pour s'occuper d'appuyer sur les boutons à sa place, ça ne l'aurait pas empêché de répondre au téléphone, au moins pour lui dire qu'il est bien vivant. Je veux bien qu'il soit un peu imprévisible, mais ça ne lui ressemble pas quand même. En tout cas pas avec moi. Et puis ça fait bien quinze jours que je ne l'ai pas vu. Je lui ai pourtant proposé de sortir samedi soir – d'habitude il accepte avec joie, mais depuis quelques temps voilà que monsieur se la joue casanier. Et Pepper qui me dit ne rien avoir remarqué de bizarre – oui bien sûr elle était étonnée que Tony ne veuille pas aller festoyer, mais elle a juste mis ça sur le compte de ses humeurs changeantes et d'un travail qui devait sûrement le passionner. Ouais 'fin bon, au point de l'empêcher d'aller sortir avec son pote ? Surtout que j'ai pas souvent mes samedis de libres.
Je sors de la boutique où je déambulais et appelle un taxi. Je n'ai pas envie d'y aller à pieds, Manhattan c'est grand quand même, et la dernière mission m'a pas mal fatigué. Je suis parti au Mexique. Il fait trop chaud là-bas, et ce n'était pas vraiment passionnant en plus. Heureusement, ça nous a pris seulement quatre jours, on a été plus rapides que prévu. Du coup, j'ai eu le droit à un jour de repos en plus, quelle chance. J'ai donc eu envie d'aller rendre visite à Tony, car cela fait un moment que je n'ai plus eu de nouvelles de lui. Et voilà qu'il me fait ça. Tant pis pour lui, je vais m'incruster.

Un quart d'heure plus tard – un vrai miracle pour un samedi en début d'après-midi, certainement dû au fait que le chauffeur roule comme un taré – le taxi me dépose non loin de la tour Stark. Je paye l'homme qui ne me remercie pas et essaye de me gratter des dollars en plus – les bonnes manières se perdent – et il s'en va sans échapper à un flot d'injures que je ne me gêne pas de lui lancer. Non mais sérieux. Qu'est-ce qu'ils ont tous aujourd'hui ? On se fout pas de moi comme ça. J'ai limite envie de rentrer et d'aller chercher mon arc pour tirer dans les roues de sa voiture. Bon, j'ai toujours mon revolver, mais ça serait stupide et inutile. Je le regarde s'éloigner en soupirant puis je traverse la route. Quelques minutes plus tard, j'arrive devant l'entrée de la tour, où je suis accueilli par Jarvis, toujours fidèle au poste. Je me retiens de lui demander pourquoi mes appels n'ont pas reçu de réponse. Me reconnaissant, il me laisse entrer. J'aime bien Jarvis. Il est toujours poli, agréable – pas comme tout le monde – et son accent anglais lui donne une classe indéniable. Mais je ne sais pas si j'aimerais vivre avec une intelligence artificielle. C'est pratique, c'est sûr, mais... je ne sais pas. Bizarre en même temps. J'apprécie le calme et la solitude que je retrouve quand je rentre à mon appartement, mais quitte à ne pas être seul, je préférerais vivre avec une vraie personne, comme euh... Natasha par exemple. Juste un exemple hein. Quoique je sais pas ce que ça donnerait. Chaque jour serait une nouvelle aventure, ça c'est certain mais, euhm, c'est vrai que... Ah, tiens. J'arrive. Très bien, excellent, passons à autre chose... Les portes de l’ascenseur s'ouvrent, et Jarvis m'accueille de nouveau. Trop poli presque, mais je le remercie. C'est... calme. Tant pis si je le dérange, il n'avait qu'à pas faire le mort hein. Et puis, peut-être que je pourrais enfin savoir ce qui le tracasse, si quelque chose le tracasse vraiment. Après tout, peut-être que je me fais seulement des idées, et que ça lui arrive d'avoir des périodes où il agit bizarrement. Peut-être que je ne le connais pas encore assez... Mais quelque chose me dit qu'au fond, je n'ai pas tort. Je m'avance un peu, n'osant pas entrer totalement. Et s'il lui est arrivé quelque chose ? Non, impossible, Jarvis est calme. Il doit vraiment être très occupé alors.

« Tony ? Tony ! C'est Clint ! Sors de ton trou ! »

© B-NET



_________________


« Lost but now I am found, I can see but once I was blind. »
Love is for children ▬ Come to me, Just in a dream, come on and rescue me. Yes I know, I can be wrong, maybe I'm too headstrong. Our love is madness.


Dernière édition par Clint F. Barton le Ven 9 Nov - 12:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas



Tony Stark

Tony Stark


Messages : 165
Date d'inscription : 01/08/2012


What's going on, buddy ? ► Tony & Loki _
MessageSujet: Re: What's going on, buddy ? ► Tony & Loki   What's going on, buddy ? ► Tony & Loki I_icon_minitimeLun 3 Sep - 20:46

Un samedi en début d'après-midi, où est-ce que l'on a -à votre avis- le plus de chance de trouver Tony Stark ? Son atelier ? Peut-être bien. Mais là, non. D'ailleurs, il n'était pas plus à une réunion avec des vieux actionnaires tous plus obsédés les uns que les autres par les profits, ou bien encore quelque part à courir après de charmantes demoiselles. ... S'il s'avisait de faire ça, il risquait de se faire sacrément allumer. De toute façon, il n'en avait aucune envie.
Où se trouvait Tony, donc ? ... Eh bien dans son lit. En début d'après-midi, oui. Il faut aussi avouer que la nuit avait été pour le moins, comment dirais-je... Agitée. L'ingénieur changea de côté en lâchant un léger grognement, terminant contre le torse de Loki, qui dormait profondément. Pas envie de se lever... Trop bien là.


« Monsieur, je vous signale que l'agent Barton vient d'entrer dans la tour, il monte. »

Tony laissa échapper un nouveau grognement. Depuis quand il s'invitait sans prévenir, celui-là ? Décidément, il devrait penser à investir dans des systèmes de sécurité abracadabrants mais néanmoins efficaces pour qu'on évite de lui faire des visites surprises de ce genre. S'il avait été seul, passe encore il avait l'habitude, mais là il en allait aussi de la sécurité de Loki et Fenrir, et il ne pouvait pas se permettre le moindre faux pas.
Histoire de jeter un coup d'oeil à l'heure, l'ingénieur s'écarta de son amant après avoir déposé un léger baiser sur ses lèvres, et attrapa son portable, posé bien sagement sur la table de chevet. Wow, déjà 14h passé ? Ah oui quand même... Et trois appels manqués ?! Les trois provenant de Clint. Et merde, il avait bien essayé de le prévenir.


« Monsieur, l'agent Barton est arrivé. Dois-je le prévenir que vous ne vous voulez recevoir personne ? »

- Non, j'y vais. Et ferme-la tu vas le réveiller... !

« Navré, monsieur. »

Tony poussa un léger soupir en se tournant vers Loki. Ce dernier avait un peu bougé, mais n'avait pas l'air près de se réveiller. Tant mieux, qu'il en profite.
Discrètement, l'ingénieur sortit du lit, attrapa rapidement des fringues propres qu'il enfila tout aussi rapidement, et sortit de la chambre.


« Tony ? Tony ! C'est Clint ! Sors de ton trou ! »

Le principal intéressé entra dans la pièce en levant les yeux au ciel.

- C'est bon, je suis là, pas la peine de crier ! Tu croyais quoi, que des extra-terrestres étaient passés cette nuit pour m'enlever et ainsi profiter de mon génie ? Entre, personne ne va te bouffer.

Ouais, on changera pas un Stark, et surtout pas celui-là. ... Enfin, personne ne va le bouffer... Pas sûr. Ca faisait combien de temps depuis le dernier repas de Fen'... ? Sourire aux lèvres, Tony s'avança vers son ami pour lui donner l'accolade, avant de repartir vers le centre du salon.

- Désolé de ne pas avoir répondu au téléphone, je dormais. Oui je sais, je dormais à une heure pareille, honte à moi ! Enfin bref... Comment ça va toi ?

Tony pouvait s'estimer heureux d'avoir insisté auprès de son amant pour aller dans leur chambre, la veille. Parce qu'il n'était pas certain que Clint aurait apprécié de le voir en train de dormir nu sur le canapé avec un dieu tout aussi dénudé dans les bras qui lui avait plus ou moins lavé le cerveau quelques temps auparavant.

... Oui, ça aurait été pour le moins ennuyeux.

_________________









« Come feed the rain, 'cause I'm thirsty for your love dancing underneath the skies of lust,
Yeah, feed the rain, 'cause without your love my life ain't nothing but this carnival of rust »



« Nous sommes plus semblables que nous n'en avons l'air... » :
 
Revenir en haut Aller en bas



Clint F. Barton

Clint F. Barton


Messages : 122
Date d'inscription : 26/08/2012


What's going on, buddy ? ► Tony & Loki _
MessageSujet: Re: What's going on, buddy ? ► Tony & Loki   What's going on, buddy ? ► Tony & Loki I_icon_minitimeMer 5 Sep - 9:44


Your friend is the man who knows all about you, and still likes you.





Et, tout à coup, monsieur Anthony Stark fait son apparition dans la pièce, levant les yeux au ciel, l'air décontracté comme d'habitude. Eh bien, il est vivant on dirait ! J'ai un sourire narquois et le regarde s'avancer vers moi.

« C'est bon, je suis là, pas la peine de crier ! Tu croyais quoi, que des extra-terrestres étaient passés cette nuit pour m'enlever et ainsi profiter de mon génie ? Entre, personne ne va te bouffer. »

Cette fois, j'ai un sourire franc et je laisse échapper un petit rire. Tony et sa répartie légendaire. On se salue chaleureusement, puis je le suis dans le salon. Je suis content de le revoir, même s'il ne donne plus de signe de vie depuis deux semaines. Justement.

« Désolé de ne pas avoir répondu au téléphone, je dormais. Oui je sais, je dormais à une heure pareille, honte à moi ! Enfin bref... Comment ça va toi ? »

Cette fois, c'est moi qui lève les yeux au ciel. Au lit ! J'avais envisagé cette possibilité, mais quand même... Tony, encore au lit à quatorze heures ? Et pas en train de s'exciter les neurones sur une machine super compliquée dans son atelier ? Et après il refuse de sortir, ah c'est du propre. S'il veut me faire croire qu'il a passé la nuit seul, il peut toujours essayer... Sacré Tony. J'ai de nouveau un petit rire.

« Je sais pas pourquoi ça me surprend... La nuit a été longue et agitée ? »

Je lui lance un regard appuyé et entendu, tout en faisant un sourire de circonstance. Hé, il va pas me la faire à moi, je m'appelle pas Clint Barton pour rien.

« Moi ça va ouais, je rentre juste du Mexique. J'aime pas le Mexique mais on choisit pas nos destinations hein, donc... »

Je m'assois sur le canapé, sans demander la permission, ouais, et alors ? Je suis chez mon pote après tout. Je le regarde en souriant. Ses cheveux sont mal coiffés, comme d'habitude certes, mais un peu plus quand même. Typique de la personne qui a dormi profondément. Oui, il a sûrement dû ne pas entendre mes coups de fil, même si Jarvis a insisté. Vu comme je le connais, il aurait envoyé paître son intelligence artificielle de toutes manières.

« Et à propos des extra-terrestres, tu dis ça comme si c'était impossible, mais si on écoutait Fury, il faudrait commencer à construire des villes souterraines pour se préparer à faire face à une guerre intergalactique ! »

C'est vrai en plus. Le pauvre devient de plus en plus paranoïaque, mais personne ne peut le blâmer en même temps. Il s'est mis les autorités à dos après avoir fait appel à des super-héros pour défendre la Terre d'une attaque venue d'un autre monde. Des héros excentriques, incapables de travailler en équipe et qui, malgré leurs talents incroyables semblaient bien ridicules seuls face à pareille menace. Les têtes pensantes avaient préféré la bombe nucléaire, mais Fury – et Tony d'ailleurs – avaient contrecarré leurs plans. Finalement, on s'en était bien sortis, mais maintenant le Directeur est surveillé de près, et surtout, je me demande s'il dort encore un peu la nuit.

© B-NET



_________________


« Lost but now I am found, I can see but once I was blind. »
Love is for children ▬ Come to me, Just in a dream, come on and rescue me. Yes I know, I can be wrong, maybe I'm too headstrong. Our love is madness.
Revenir en haut Aller en bas



Tony Stark

Tony Stark


Messages : 165
Date d'inscription : 01/08/2012


What's going on, buddy ? ► Tony & Loki _
MessageSujet: Re: What's going on, buddy ? ► Tony & Loki   What's going on, buddy ? ► Tony & Loki I_icon_minitimeMer 5 Sep - 22:59

Il était vrai que ces derniers temps, Tony avait eut tendance à négliger ses relations publiques. Passe encore avec les médias -il n'en était pas à sa première saute d'humeur qui semble dire "fichez-moi un peu la paix j'en ai marre de me voir sur la couverture des magazines (parce que oui c'est possible, mauvaises langues !)"- mais c'était bien la première fois depuis longtemps qu'il laissait de côté les personnes qui lui étaient les plus proches. La dernière fois qu'il avait agit de la sorte, c'était lors de la conception de son armure. Durant cette période, l'ingénieur s'était quasiment enfermé dans son atelier, et n'en sortait que rarement. Pepper était la seule compagnie qu'il recevait.

Tout ça pour dire que oui, Tony était conscient que depuis qu'il abritait Loki et plus encore depuis qu'ils étaient devenus amants, il avait la fâcheuse tendance à laisser de côté ses amis. Et Clint le premier, malgré lui. Au fond, il ne voulait pas qu'il vienne mettre le nez dans ses affaires, de peur qu'il ne découvre le pot aux roses et n'aille tout rapporter à Fury. Ils étaient amis, certes, mais cette amitié toute récente tiendrait-elle dans une situation pareille ? Accepterait-il de savoir que Tony protégeait et aimait Loki, la personne qui l'avait réduit à l'état de toutou bien obéissant ? ... Pas sûr. Pas sûr du tout. Alors oui, il avait inconsciemment commencé à négliger de lui donner des nouvelles. Mais voilà que Clint débarquait, dans une version très cavalière du "tu ne donnes pas signe de vie ? Bah j'viens te chercher par la peau des fesses s'il le faut !".
L'ingénieur esquissa un sourire. Visiblement, il allait devoir faire avec l'archer, que ça lui plaise ou non.


« Je sais pas pourquoi ça me surprend... La nuit a été longue et agitée ? »

Oups, il connaissait trop bien sur ce point-là. Bien que durant quelques instants Tony s'était figé et que sa respiration s'était coupée, il ressaisit bien vite. Après tout, il n'avait pas besoin de savoir avec qui il l'avait passée, cette nuit. N'est-ce pas ?

- Comment diable as-tu deviné ? C'est ma coiffure, c'est ça ? Non, attends je sais ! C'est ma grasse matinée, hein ?

Non, il ne se fichait pas du tout de lui. ... Bon, peut-être un peu. Mais ça restait amical, une vieille habitude dont il n'arriverait sans doute jamais à se défaire. C'était plus fort que lui !
Tony s'assit dans un fauteuil, en face du canapé, peu après que Clint se soit assis à son tour, en laissant échapper un bâillement réprimé avec peine. Oulà, faudrait penser à dormir une nuit complète un de ces quatre quand même.


« Et à propos des extra-terrestres, tu dis ça comme si c'était impossible, mais si on écoutait Fury, il faudrait commencer à construire des villes souterraines pour se préparer à faire face à une guerre intergalactique ! »

Là, il ne parvint pas à contenir un rire. Oh oui, il imaginait parfaitement Fury en train de superviser la construction de ces abris anti-atomiques géants ! Tony passa une main négligente dans sa chevelure en bataille, un grand sourire aux lèvres.

- Ca ne m'étonne pas, mais alors pas du tout ! Il faudrait qu'il se calme sur la paranoïa, franchement. Ce n'est pas comme si quelqu'un était planqué dans un coin à ruminer un plan machiavélique pour anéantir le monde ! ... Quoique.

Eh, après tout on est jamais sûr de rien. Allez savoir, avec tout les tordus qui trainent sur ce bas monde ! Et puis quelque part... Il avait une raison valable de se faire du soucis, le Fury. Bah oui, parce que, petit rappel, qui dormait tranquillement en ce moment-même dans le lit de l'ingénieur, hein... ? Ouais, niveau paranoïa, il était peut-être dans le vrai, en fait.

_________________









« Come feed the rain, 'cause I'm thirsty for your love dancing underneath the skies of lust,
Yeah, feed the rain, 'cause without your love my life ain't nothing but this carnival of rust »



« Nous sommes plus semblables que nous n'en avons l'air... » :
 
Revenir en haut Aller en bas



Clint F. Barton

Clint F. Barton


Messages : 122
Date d'inscription : 26/08/2012


What's going on, buddy ? ► Tony & Loki _
MessageSujet: Re: What's going on, buddy ? ► Tony & Loki   What's going on, buddy ? ► Tony & Loki I_icon_minitimeVen 7 Sep - 1:32


Your friend is the man who knows all about you, and still likes you.





Tony sembla un peu déstabilisé lorsque je lui ai demandé s'il avait été bien accompagné cette nuit, mais son humour naturel prit vite le dessus. Il a l'air d'aller bien. Un peu bizarre des fois, mais c'est toujours ce bon vieux Tony.

« Comment diable as-tu deviné ? C'est ma coiffure, c'est ça ? Non, attends je sais ! C'est ma grasse matinée, hein ? »

J'éclate de rire, il a toujours une de ses têtes quand il fait le clown comme ça. Il vous faut la voir, franchement c'est assez drôle. Je rentre dans son jeu.

« Un peu des deux je crois... »

L'anecdote sur Fury le fait assez rire à son tour. C'est vrai qu'il est parano, mais même si le sujet abordé comme cela peut paraître léger, tout cela est bien sérieux. Je respecte beaucoup Fury. Oui, il fait des erreurs, comme tout le monde, mais il a raison la plupart du temps, et surtout, il ne pense qu'au bien de la planète et de ses habitants. Aussi risibles que ses décisions puissent parfois paraître, aussi dur peut-il parfois être, à la fin on se rend souvent compte qu'il était dans le vrai, et dans le juste. Et s'il est soucieux – un peu trop c'est certain –, alors je sais que nous devrions tous l'être.

« Ça ne m'étonne pas, mais alors pas du tout ! Il faudrait qu'il se calme sur la paranoïa, franchement. Ce n'est pas comme si quelqu'un était planqué dans un coin à ruminer un plan machiavélique pour anéantir le monde ! ... Quoique. »

Je souris. Tony n'a pas changé, il a l'air d'aller bien... je commence à me demander si je ne suis pas un peu parano, moi aussi. Peut-être est-il juste un peu lunatique parfois. S'il avait été une femme, j'aurais pensé qu'il avait peut-être eu ses règles. Cette pensée me donne envie de rire.
Mais en général, j'ai plutôt un bon instinct. Rien ne sert de pousser les choses, surtout avec Tony, alors autant profiter de ces instants tranquilles.

« Exactement ! Mais tu connais Fury, pour lui, le "quoique" est une affaire de première importance. Depuis qu'on a renvoyé Loki sur Asgard, il n'a pas arrêté de lancer des programmes de défense, des missions de recherche... Je ne sais pas exactement ce qu'il fait, mais il s'attend à ce que ce mégalo revienne ou qu'un autre encore pire débarque sur Terre. »

J'agite les mains dans un geste vague, en soupirant un peu. Je ne sais pas trop quoi penser de tout ça, et j'évite de me poser la question d'ailleurs. On me donne une mission, je la remplis et basta. D'ailleurs, on ne m'a rien donné d'important à faire dernièrement. Les dossiers super confidentiels sont entre les mains d'agents experts dans le domaine, et certainement de certains qui n'ont pas été "compromis". Mais je ne m'en plains pas, même si je suis conscient d'être un peu déçu d'avoir pu peut-être perdre un peu de crédit à cause de cette mésaventure.
Je regarde Tony. Au moins, avec les Avengers, il n'y a pas de langue de bois. On est une équipe, et même si on est pas forcément tous proches, on sait ce qu'on vaut sur le terrain, et on se respecte. Je suis content de faire partie de ce groupe, et parfois je me demande quand on sera amené à retravailler ensemble. Pas de petit méchant aux envies folles à l'horizon ? Histoire d'aller se dégourdir un peu les jambes entre copains ? Non? Tant pis. Prendre l'apéro, c'est bien aussi.

© B-NET



_________________


« Lost but now I am found, I can see but once I was blind. »
Love is for children ▬ Come to me, Just in a dream, come on and rescue me. Yes I know, I can be wrong, maybe I'm too headstrong. Our love is madness.
Revenir en haut Aller en bas



Tony Stark

Tony Stark


Messages : 165
Date d'inscription : 01/08/2012


What's going on, buddy ? ► Tony & Loki _
MessageSujet: Re: What's going on, buddy ? ► Tony & Loki   What's going on, buddy ? ► Tony & Loki I_icon_minitimeDim 9 Sep - 21:46

Dans la façon qu'avait l'archer de le toiser, Tony avait rapidement compris qu'il se doutait que quelque chose détonnait. Que tout ne se passait pas exactement comme d'habitude. Et il était sûrement à des années lumières de se douter à quel point... !
L'ingénieur n'aimait pas beaucoup mentir. C'était s'attirer plus d'ennuis qu'il n'en avait déjà en général, et ça lui compliquait la vie, qu'il avait déjà fort complexe par moment. Alors il s'en passait. Et puis il ne s'était jamais privé de dire tout haut ce qu'il pensait.
Cependant, ça ne voulait pas dire qu'il n'avait pas un très bon jeu d'acteur. Au contraire, Tony savait parfaitement mener son monde en bateau si nécessaire, et c'était une chose dont il n'était pas peu fier. Ca devait être de famille... Howard Stark n'était pas trop mal non plus à ce petit jeu-là. Mais il n'en restait pas moins qu'il n'aimait pas des masses mentir. Et encore moins à des personnes comme Clint. Mais il n'avait pas le choix. Il devrait faire avec pour quelques temps.


« Exactement ! Mais tu connais Fury, pour lui, le "quoique" est une affaire de première importance. Depuis qu'on a renvoyé Loki sur Asgard, il n'a pas arrêté de lancer des programmes de défense, des missions de recherche... Je ne sais pas exactement ce qu'il fait, mais il s'attend à ce que ce mégalo revienne ou qu'un autre encore pire débarque sur Terre. »

Hum... L'ingénieur se laissa aller en arrière, s'adossant dans le fauteuil en fermant les yeux quelques instants. Qu'est-ce que Fury allait bien pouvoir inventer encore comme nouvelle lubie ? Cherchait-il quelqu'un ou quelque chose en particulier ? Peut-être bien... Tony rouvrit les yeux en se disant qu'il serait peut-être temps d'envoyer Zachary -le jeune Mutant qu'il avait recruté comme espion improvisé- faire un petit tour au SHIELD. Juste pour voir un peu ce qui s'y faisait en ce moment.

Puis, lâchant un léger soupir, il redescendit sur terre, tout de même encore un peu pensif. Tout ça ne lui disait rien qui vaille. Il allait falloir se méfier encore davantage, juste par précaution.
Et puis... Une folle idée fit son bonhomme de chemin dans l'esprit plus que rempli de l'ingénieur. Hum, et pourquoi pas ? Ca valait la peine d'essayer, rien que pour voir.


- Hum... Et même si Loki devait revenir, qu'est-ce qui nous garantit qu'il agirait une nouvelle fois de la même façon ? Je veux dire, n'as-tu pas envisagé la possibilité qu'il puisse avoir été plus ou moins manipulé ? Ce ne serait pas la première fois qu'un tel cas se produirait. Et pour avoir étudié les notes de mon père sur le Tesseract, ainsi que celles du Dr. Zola qui a travaillé dessus lors des débuts de notre cher Captain -Et là on pouvait sentir une pointe d'acidité et d'amertume- très franchement, je me demande si cet espèce de machin ne serait pas en mesure d'influencer les personnes qui se trouveraient à proximité.

Une fois cette tirade terminée, Tony garda le silence quelques instants. Autant pour laisser le temps à Clint d'intégrer ce qu'il venait de dire que pour ordonner un tant soit peu la suite. Parce que oui, il n'en avait pas fini.

- Il n'y a qu'à voir comment nous nous sommes presque mis à nous taper dessus avec les autres, à bord de l'Héliporteur juste parce que nous étions à proximité de la lance de Loki qui contenait un fragment du pouvoir du Tesseract. Cet espèce de... D'artefact, a sa volonté propre. J'espère que Thor a fait détruire ce truc ou bien l'a mis sous clef dans un coin perdu d'Asgard, franchement.

Et on tente de préparer le terrain, plus ou moins discrètement. La suite ne dépendait que de la réaction de son ami. S'il semblait réceptif, pourquoi pas aller un peu plus loin. Sinon... Mieux valait couper court.

_________________









« Come feed the rain, 'cause I'm thirsty for your love dancing underneath the skies of lust,
Yeah, feed the rain, 'cause without your love my life ain't nothing but this carnival of rust »



« Nous sommes plus semblables que nous n'en avons l'air... » :
 
Revenir en haut Aller en bas



Clint F. Barton

Clint F. Barton


Messages : 122
Date d'inscription : 26/08/2012


What's going on, buddy ? ► Tony & Loki _
MessageSujet: Re: What's going on, buddy ? ► Tony & Loki   What's going on, buddy ? ► Tony & Loki I_icon_minitimeDim 14 Oct - 10:47


Your friend is the man who knows all about you, and still likes you.





Tony semble pensif pendant quelques secondes après ma déclaration sur le comportement de Fury. J'ai conscience d'avoir été un peu amer dans mes propos, malgré mon profond respect pour le Colonel Fury, mais après tout, c'est honnête. Oui, il est parano. Mais c'est peut-être ce qui le rend si bon après tout.
Par contre, je sais que mon ami n'est pas toujours de cet avis. Je m'installe un peu plus confortablement sur le canapé, m'affalant presque. C'est fou ce qu'ils sont biens, ces canapés. Si seulement j'avais une paie un peu plus conséquente, je m'en achèterai bien un. Je me demande combien de mois de mon salaire ce canapé peut bien valoir quand Tony soupire et reprend la parole, avec cette expression typique de quand il va dire quelque chose de très réfléchi.

«  Hum... Et même si Loki devait revenir, qu'est-ce qui nous garantit qu'il agirait une nouvelle fois de la même façon ? Je veux dire, n'as-tu pas envisagé la possibilité qu'il puisse avoir été plus ou moins manipulé ? Ce ne serait pas la première fois qu'un tel cas se produirait. Et pour avoir étudié les notes de mon père sur le Tesseract, ainsi que celles du Dr. Zola qui a travaillé dessus lors des débuts de notre cher Captain, très franchement, je me demande si cet espèce de machin ne serait pas en mesure d'influencer les personnes qui se trouveraient à proximité. »

Je le dévisage pendant de longues secondes, essayant de m'assurer que j'ai bien entendu. Je ne cache pas mon étonnement. Tony Stark qui cherche des excuses à Loki-le-soi-disant-dieu-mégalo ? Bon, d'accord, peut-être qu'ils ont des points communs, mais aux dernières nouvelles Tony avait encore en travers de la gorge entre autres le fait d'avoir été jeté par sa fenêtre. Et puis c'est qu'il a l'air d'avoir bien étudié la question, ce cher milliardaire.
Je renifle, sceptique. C'est vrai que le Tesseract est une vraie saleté, et que le sceptre de Loki en était dérivé. Et qui mieux que moi peut savoir ce que ça fait d'être manipulé ? Mais de là à penser que ce sale type n'a pas agi de son plein gré, il y a un monde.
Je ne dit rien, me contentant d'observer mon ami avec attention, car il semble avoir encore des choses à dire.

«  Il n'y a qu'à voir comment nous nous sommes presque mis à nous taper dessus avec les autres, à bord de l'Héliporteur juste parce que nous étions à proximité de la lance de Loki qui contenait un fragment du pouvoir du Tesseract. Cet espèce de... D'artefact, a sa volonté propre. J'espère que Thor a fait détruire ce truc ou bien l'a mis sous clef dans un coin perdu d'Asgard, franchement.  »

« Hmm.. »

Je le regarde attentivement, et me masse le menton pensivement. Je dois avouer que le raisonnement de Tony tient debout. Je me racle la gorge et mon regard passe du bar à la table basse, pour revenir vers le visage de mon compagnon d'armes.
Je serre les dents nerveusement, puis soupire.

« Ça me fait mal là où je pense de dire ça, mais c'est pas impossible ce que tu racontes. Enfin, c'est toi l'scientifique alors j'imagine que tu dit vrai... Et puis, je suis bien placé pour dire que ces trucs te lavent correctement le cerveau. Mais de là à dire qu'il a fait tout ça – j'ai un geste désignant vaguement le panorama de Manhattan qui se dessine à travers les baies vitrées – sous les ordres d'une boîte bleue extra-terrestre... »

J'ai un petit rire sarcastique et me gratte le haut du crâne avant de recommencer à parler.

« Je ne sais pas, peut-être qu'il a été encouragé ou qu'on l'a persuadé que c'était la bonne chose à faire. Peut-être que c'est la boîte qui l'a fait dérailler, j'en sais rien, mais ça ne changera rien au fait qu'il a prit du plaisir à faire ce qu'il a fait, tu ne m'enlèvera pas ça de la tête. »

Je le pointe du doigt pour souligner mes propos, puis je change de position sur le canapé. Parler de Loki me rend nerveux. Je serre et desserre plusieurs fois les poings pour me détendre, essayant de ne pas me rappeler les horreurs que j'ai fait sous les ordres de l'Asgardien.
Mon regard croise de nouveau celui de Tony, et je ne peux m'empêcher de remarquer que lui aussi semble assez tendu. Plus que d'habitude en tout cas. Quelque chose ne va pas. J'ai du flair pour ce genre de choses, et après avoir passé tant d'années avec une certaine Veuve Noire, on finit par apprendre à décoder certaines attitudes, même les mieux dissimulées.
J'hésite entre changer de sujet ou insister ; finalement, je choisis un mélange des deux.

« Et puis d'abord, pourquoi tu t'es intéressé au vieux rapports du Tesseract ? Tu n'as plus rien à faire pour Stark Industries ? On t'a confisqué tes jouets dans ton atelier ? »

J'essaie d'avoir un ton un peu joueur, un peu plus amusé. Je lui souris, mais me passe la main dans les cheveux. Tic nerveux. Je ne sais pas pourquoi cette conversation m'agace autant... je boirais bien un truc tiens.

© B-NET


_________________


« Lost but now I am found, I can see but once I was blind. »
Love is for children ▬ Come to me, Just in a dream, come on and rescue me. Yes I know, I can be wrong, maybe I'm too headstrong. Our love is madness.
Revenir en haut Aller en bas



Tony Stark

Tony Stark


Messages : 165
Date d'inscription : 01/08/2012


What's going on, buddy ? ► Tony & Loki _
MessageSujet: Re: What's going on, buddy ? ► Tony & Loki   What's going on, buddy ? ► Tony & Loki I_icon_minitimeDim 28 Oct - 22:36

Honnêtement, Tony se sentait nerveux. Et de plus en plus nerveux. Ce qu'il s'apprêtait à avouer, ce n'était pas anodin. Pas anodin du tout. Et il avait en même temps envie de le dire à Clint, de se débarrasser du poids de ce secret au moins avec lui, mais d'un autre côté, il voulait encore repousser l'échéance. L'ingénieur avait peur de la réaction de son ami, et il avait surtout peur qu'il aille tout rapporter à Fury. A partir de là, ça finirait en une véritable catastrophe. Ce dont il avait le plus peur, c'est qu'on lui enlève Loki. Et ça, c'était une conséquence plus que probable qui risquait de découler de ses aveux.

... Allons bon, on essaie de positiver. Il fallait se sortir toutes ces pensées de la tête sinon ça n'allait le mener nul part. Tâchons de rester lucide. Tony esquissa un léger sourire en voyant l'archer s'affaler dans son canapé. Allons bon, il allait finir par lui offrir le même pour Noël, si ça continuait comme ça !
En tout cas, il avait l'air sceptique et dubitatif. Ca, il pouvait le comprendre. Ce n'était pas franchement facile à assimiler et encore moins à accepter, surtout pour lui. Mais tout ce que Tony avait dit, il le pensait. Et fermement. L'amour rend aveugle ? Oui et non. Il savait rester lucide, quand bien même il aimait profondément Loki.
Puis c'est à Clint d'exprimer son point de vue sur la situation.


« Ça me fait mal là où je pense de dire ça, mais c'est pas impossible ce que tu racontes. Enfin, c'est toi l'scientifique alors j'imagine que tu dit vrai... Et puis, je suis bien placé pour dire que ces trucs te lavent correctement le cerveau. Mais de là à dire qu'il a fait tout ça sous les ordres d'une boîte bleue extra-terrestre... Je ne sais pas, peut-être qu'il a été encouragé ou qu'on l'a persuadé que c'était la bonne chose à faire. Peut-être que c'est la boîte qui l'a fait dérailler, j'en sais rien, mais ça ne changera rien au fait qu'il a prit du plaisir à faire ce qu'il a fait, tu ne m'enlèvera pas ça de la tête. Et puis d'abord, pourquoi tu t'es intéressé au vieux rapports du Tesseract ? Tu n'as plus rien à faire pour Stark Industries ? On t'a confisqué tes jouets dans ton atelier ? »

L'ingénieur laissa échapper un soupir. Au fond, il avait espéré que ce soit aussi simple que possible, même s'il savait pertinemment que non, ça n'allait pas l'être. Faut être un peu réaliste dans la vie, hein.
Bon, maintenant il s'agissait de bien réfléchir à ce qu'il allait pouvoir dire. Après quelques instants de réflexion, Tony se leva pour aller vers le bar et attrapa le premier verre qui passait pour y verser un peu d'alcool, et apporta ledit verre à Clint en se disant qu'il risquait d'en avoir besoin. Même s'il comptait y aller progressivement.

Bien qu'au début il comptait se rasseoir, au final il décida de rester debout. Tony se sentait un peu plus à l'aise dans cette position-là, pour le coup. Puis il se résolut à reprendre la parole, passant nerveusement la main dans sa chevelure en bataille.


- Non, j'ai encore mes jouets, comme tu dis. Et je vois mal qui pourrait me les confisquer, je suis chez moi, quand même. Un nouveau soupir plus tard, l'ingénieur se décida à en dire un peu plus. A vrai dire... Et si je te disais qu'il y a quelques temps, et par là j'entends quelques mois en gros, Loki est venu me voir pour me demander de l'héberger ici, et que moi, j'ai accepté ?

... Gros blanc. On aurait pu entendre une mouche voler dans la pièce. Et pourtant, elle est grande, très grande. Tony poussa un nouveau soupir, et se passa une main sur le visage. Et encore, il n'avait dit toute la vérité encore. Mais déjà, si Clint pouvait intégrer ça sans trop de mal, ce serait trèèèès bien. Et puis de toute façon... Connaissant l'archer, il devinerait tout seul, il était loin d'être bête.

- ... Ecoute, Clint. Je sais que tu en veux à mort à Loki, mais je t'assure qu'il regrette ce qu'il a fait. Et je suis désolé de t'avoir menti aussi longtemps, mais honnêtement, je doute que tu l'aurais bien pris, et même là je doute que tu le prennes bien. Bref, je ferais mieux de la fermer avant de m'enfoncer.

En effet, c'était peut-être plus sage.

_________________









« Come feed the rain, 'cause I'm thirsty for your love dancing underneath the skies of lust,
Yeah, feed the rain, 'cause without your love my life ain't nothing but this carnival of rust »



« Nous sommes plus semblables que nous n'en avons l'air... » :
 
Revenir en haut Aller en bas



Clint F. Barton

Clint F. Barton


Messages : 122
Date d'inscription : 26/08/2012


What's going on, buddy ? ► Tony & Loki _
MessageSujet: Re: What's going on, buddy ? ► Tony & Loki   What's going on, buddy ? ► Tony & Loki I_icon_minitimeLun 5 Nov - 10:33


Your friend is the man who knows all about you, and still likes you.





Tony soupire, puis, après quelques instant de silence, il se lève. Intrigué, je le suis des yeux. Ah, il s'avance vers le bar... Quel timing. On pourrait presque penser qu'il a lu dans mes pensées. Il saisit un verre et le remplit du premier alcool venu. Je m'attendais à le voir revenir avec de quoi prendre un apéro à deux, entre amis, comme on a l'habitude de le faire, mais il revient vers le canapé avec une main vide. Il me tend mon verre, et je l'interroge du regard. Tony qui ne boit pas. Ok, il y a un problème alors. Je me retient de lui demander pourquoi il ne m'accompagne pas.

« Merci, vieux. »

Les sourcils froncés, j'avale une gorgée du liquide sans quitter mon ami des yeux. Il semble hésiter à s'asseoir, puis finalement, reste debout. Il évite mon regard, est visiblement agacé. Je commence à me demander si je ne l'ennuie pas – mais non, il me l'aurait dit, je le connais.
Je bois de nouveau une petite gorgée, sentant la chaleur de l'alcool se diffuser dans ma gorge, en attendant je ne sais quoi.
Enfin, Tony semble parvenir à une décision, et se remet à parler avec cet air bien à lui de quand il va déclarer quelque chose d'important. Autant dire que j'ai les oreilles grandes ouvertes.

« Et si je te disais qu'il y a quelques temps, et par là j'entends quelques mois en gros, Loki est venu me voir pour me demander de l'héberger ici, et que moi, j'ai accepté ? »

… Alors là. Je m'attendais à tout, mais pas à ça. Si j'avais encore quelque chose dans la bouche, je l'aurais probablement recraché sur le coup de la surprise. En fait, les mots se bousculent à une vitesse folle dans ma tête sans qu'ils ne prennent sens, et j'ai l'impression d'avoir certainement mal entendu. Ma bouche est ouverte, mes yeux se sont arrondis ; j'ai conscience que mon visage exprime ouvertement ma surprise et mon incrédulité.
Le silence qui s'installe est assourdissant tandis que je tente d'intégrer ce que je viens d'entendre. Mais Tony n'en a pas fini.

« ... Écoute, Clint. Je sais que tu en veux à mort à Loki, mais je t'assure qu'il regrette ce qu'il a fait. Et je suis désolé de t'avoir menti aussi longtemps, mais honnêtement, je doute que tu l'aurais bien pris, et même là je doute que tu le prennes bien. Bref, je ferais mieux de la fermer avant de m'enfoncer. »

De toutes façons, je n'ai pas écouté la moitié de ce qu'il vient de dire. Je suis stupéfait. J'ai du mal à croire à ce que je viens d'entendre.
Je le fixe des yeux, consterné.

« J'espère que tu plaisantes, Tony. »

Je pose mon verre sur la table avec précaution, et me redresse dans le canapé. Puis, je relève mes yeux vers lui, le dévisageant. Je soupire longuement en me passant la main sur le menton.
J'ai bien du mal à réaliser. Je me demande même s'il ne s'agit pas d'une caméra caché, d'un gag ; mais en regardant l'expression de Tony, je sais que ce n'est pas le cas. Il ne pourrait être plus sérieux s'il le voulait.

« Attends, je ne comprends pas. Tu es en train de me dire que ce mec, ce dingue qui a essayé d'envahir notre planète, est venu toquer à ta porte, à ta porte, et que tu l'as accueilli à bras ouvert ? C'est ça que tu es en train de me dire ? »

Je fais des efforts, car je suis un mec au sang chaud à la base. Je m'emporte vite. Mais c'est mon pote. Et je n'ai pas encore tout à fait compris ce qu'il insinue ; ou plutôt je le nie.
Mon petit doigt me dit que ça va changer dans quelques secondes.

© B-NET

_________________


« Lost but now I am found, I can see but once I was blind. »
Love is for children ▬ Come to me, Just in a dream, come on and rescue me. Yes I know, I can be wrong, maybe I'm too headstrong. Our love is madness.
Revenir en haut Aller en bas


LokiPrince des Glaces
Loki Laufeyson

Loki Laufeyson


Messages : 636
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 30
Localisation : Chez Tony. Comment ça dans son lit ? Oui aussi. Mais pas tout le temps.


What's going on, buddy ? ► Tony & Loki _
MessageSujet: Re: What's going on, buddy ? ► Tony & Loki   What's going on, buddy ? ► Tony & Loki I_icon_minitimeMar 6 Nov - 16:26

[Huhu What's going on, buddy ? ► Tony & Loki 2204776357 faudra que tu mettes "Loki" dans le titre puisque je m'incruste hein Clint =P et l'image c'est Loki en chat nah.]

What's going on, buddy ? ► Tony & Loki 1351738197-loki-cat

Quand Tony s’était lever ... Loki s’était à moitié réveiller, mais il n’avait pas eu envie de bouger. Il était encore fatigué, oui bon c’était sûrement à cause de la courte, très courte nuit. Même si au vu de la luminosité dans la pièce le soleil devait être levé depuis un moment. Loki grommela un peu et enfouit sa tête dans l’oreiller de Tony, puisque ce dernier était partit autant en profiter pour prendre toute la place, si Tony avait voulu revenir il serait déjà là après tout. Donc soit il avait filé dans son atelier, soit il y avait un visiteur. D’ailleurs ça fit tilt dans la tête du prince, dans son demi sommeil il avait bien entendu Jarvis parler de l’agent Barton non ? Et puis il avait cru entendre la voix du dit agent. Loki grommela encore, la tête dans l’oreiller.

« Jarvis dit moi que c’est pas ce que je pense, Clint Barton n’est pas là, rassure moi. » Enfin ça c’était la version traduite, hors de l’oreiller bien sûr, parce que le visage encore dans l’oreiller ça n’avait pas été très compréhensible. Jarvis ne dit pas un mot, faisant soupirer Loki qui se redressa. « Jarvis tu pourrais me répondre. » Se plaignit le prince en s’étirant.

« Navré, monsieur, mais l’agent Barton est bien là. »

Un gros soupir suivit la déclaration de Jarvis et Loki se laissa retomber dans l’oreiller. Mais flute quoi, Tony aurait pu le réveiller et lui dire avant d’aller rejoindre l’archer non ? « De quoi est-ce qu’ils parlent ? » Un long silence suivit la question et Loki prit ce silence comme une désapprobation silencieuse de l’IA, la curiosité ce n’était pas bien mais il ne pouvait pas s’en empêcher. « S’il te plait Jarvis ? » La tête de Jotun battu ne marchait malheureusement pas avec l’IA, mais quelques secondes plus tard, toujours bien enfouit sous les couvertures il entendit la conversation qui se déroulait dans le salon, visiblement ils parlaient de lui puisqu’il venait d’entendre Clint dire son nom. Mégalo. Humph. A peine.

Par contre la suite fit froncer les sourcils de Loki, Tony avait réfléchit a tout ça ? Même lui n’en avait pas vraiment eu conscience tout de suite, il avait fallu qu’il passe quelques jours dans cette cellule a Asgard pour qu’il réalise vraiment. Le manipulateur, manipulé. C’était vexant. Loki soupira et continua d’écouter. Et il soupira à nouveau en entendant ce que Clint répondait à Tony, non ce qu’il avait fait ne lui avait pas plu. Il se redressa en entendant Tony dire qu’il était là, depuis un moment et merde.

« Crétin. » Marmonna-t-il en quittant le lit pour se transformer en chat, même si il était grillé comme présent dans la tour, il pouvait tâcher de rester discret. Et rien n’empêchait Tony d’avoir un chat après tout hein ? La porte étant entrouverte il se glissa hors de la chambre et se dirigea vers le salon. En entrant dans le salon Loki s’arrêta, posant son regard son l’archer, de tous les Avengers il devait être celui qui lui en voulait le plus. Celui qui lui en voulait le moins, c’était Tony. Loki s’approcha de Tony, les oreilles dressées et attentives aux moindres mouvements de l’archer, puis comme ça semblait aller il miaula pour attirer l’attention de Tony, le regardant l’air de dire « c’est moi, maintenant prend moi dans tes bras comme tu le ferais avec un vrai chat », ou ... une tête de Jotun battu en mode chat en l‘occurrence.
(c) kusumitagraph' | ex nihilo

_________________
ᛚᛟᚲᛁ ▬ « Je suis le monstre dont les parents parlent à tous leurs enfants le soir. »
What's going on, buddy ? ► Tony & Loki Tumblr_m7kavfExFR1qbc3rzo4_r1_500
Fen' grosse peluche a son papa ~

Quand on m'agace ne serait-ce qu'un peu:
 


Dernière édition par Loki Laufeyson le Lun 3 Déc - 18:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas



Tony Stark

Tony Stark


Messages : 165
Date d'inscription : 01/08/2012


What's going on, buddy ? ► Tony & Loki _
MessageSujet: Re: What's going on, buddy ? ► Tony & Loki   What's going on, buddy ? ► Tony & Loki I_icon_minitimeJeu 8 Nov - 22:56

Tiens, sa réaction était meilleure que ce qu'il aurait cru. Très honnêtement, Tony s'était attendu à devoir repousser un archer très en colère qui aurait essayé -au choix- de lui coller son poing sur le nez, de l'étrangler, ou bien de le plaquer contre un mur en l'insultant de tout les noms -rayez la mention inutile. Mais non. Malgré son tempérament sanguin, Clint tâchait de rester calme. Ce qui surprit l'ingénieur, il ne se doutait pas que leur amitié toute récente puisse être déjà aussi solidement ancrée. A croire que taper sur des envahisseurs extraterrestres qui ressemblent très vaguement à des Predators en beaucoup moins classes et dangereux, ça créé des liens.

Pourtant, Clint a l'air... Déçu ? L'ingénieur pouvait comprendre cette réaction. Loki lui avait mis le cerveau sans dessus dessous, pour en faire un lieutenant fidèle et bien obéissant, et c'est dans cet état-là, bien que conscient de ce qu'il faisait, qu'il avait tué un certain nombre de ses collègues... Et allez savoir combien d'autres personnes. Tony savait quelle sensation ça pouvait faire de se sentir responsable de la mort d'innocents, et il ne le souhaitait à personne. Alors il ne chercherait pas à protester. Oui, il en était conscient, il décevait celui qui était aujourd'hui son ami. Et il le regrettait. Mais il n'y pouvait rien, ce qui est fait et fait, et rien ne pourrait le changer. Et non, il ne comptait pas pour autant abandonner Loki. Après tout, il lui avait promis de toujours rester avec lui, de ne plus jamais le laisser seul, quoiqu'il puisse advenir. Et devenir parjure, ce n'était pas dans ses projets immédiats.


« Attends, je ne comprends pas. Tu es en train de me dire que ce mec, ce dingue qui a essayé d'envahir notre planète, est venu toquer à ta porte, à ta porte, et que tu l'as accueilli à bras ouvert ? C'est ça que tu es en train de me dire ? »

... Bah, plus ou moins. C'est un peu caricaturé, mais... C'était plus ou moins ça.

- On peut dire ça comme ça... En même temps, je ne sais pas trop ce qui m'a pris. La curiosité, sûrement ? Je me suis demandé pourquoi moi, pourquoi pas un autre, et comme je voulais savoir... Le mieux c'était d'accepter. Et puis au moins je pouvais garder un oeil sur lui. C'est ça, essaie de te trouver des excuses.

C'est à ce moment-là qu'il y eut un « Mraouuuw ! » ... Depuis quand est-ce qu'il y avait un chat, ici ? Tony baissa les yeux au sol... Et crut que son coeur allait louper un battement. Oh le joli chat au pelage noir luisant et splendides yeux émeraude que voilà... Des yeux qui semblaient transmettre un message on ne peut plus clair.
Soupirant légèrement, Tony se baissa pour attraper le félin dans ses bras avant de se redresser en le caressant.
L'ingénieur reporta ensuite son attention sur Clint, en priant pour que ce dernier n'ait pas la furieuse envie de commettre le meurtre d'un chat. Parce que l'archer n'était pas un abruti fini, il aura comprit. Et si en voyant la façon dont Tony gardait jalousement Loki dans ses bras, le caressant et grattouillant tendrement, il ne comprenait pas le reste...

Là on ne pourrait plus rien pour lui.

_________________









« Come feed the rain, 'cause I'm thirsty for your love dancing underneath the skies of lust,
Yeah, feed the rain, 'cause without your love my life ain't nothing but this carnival of rust »



« Nous sommes plus semblables que nous n'en avons l'air... » :
 
Revenir en haut Aller en bas



Clint F. Barton

Clint F. Barton


Messages : 122
Date d'inscription : 26/08/2012


What's going on, buddy ? ► Tony & Loki _
MessageSujet: Re: What's going on, buddy ? ► Tony & Loki   What's going on, buddy ? ► Tony & Loki I_icon_minitimeJeu 29 Nov - 11:14


Your friend is the man who knows all about you, and still likes you.






« On peut dire ça comme ça... En même temps, je ne sais pas trop ce qui m'a pris. La curiosité, sûrement ? Je me suis demandé pourquoi moi, pourquoi pas un autre, et comme je voulais savoir... Le mieux c'était d'accepter. Et puis au moins je pouvais garder un œil sur lui. »

Bon... et bien on dirait que c'est vraiment vrai. Je n'ai pas rêvé. Il n'y a pas de caméra cachée dans la salle, Jarvis n'est pas en train de se foutre de ma poire. Il n'a pas fumé non plus, n'a pas bu, est on ne peut plus... honnête...
Je me lève subitement, me passant la main sur le visage avec nervosité. Non mais à quoi il pensait ? La curiosité ? Il n'y a rien de curieux à propos de cet extra-terrestre ! Et lui, là... Pourquoi diable est-il venu se réfugier chez un Avenger ? Merde ! Tony a failli mourir de nombreuses fois à cause de lui, des milliers de gens, voir des millions ont failli mourir ! Je ne comprends pas.
Je secoue la tête, sentant une drôle de colère monter en moi. Le genre de colère que peut ressentir un père quand son fils fait une bêtise totalement stupide.

« Non Tony, non, ce n'était pas le mieux à faire ! Il est dangereux ! Merde ! Mais qu'est-ce qui t'es passé par la tête ? »

J'ai haussé le ton, faisant les cent pas afin de me retenir de jeter des objets. Je me passe la main dans les cheveux. Tony ne regrettera jamais son acte, il ne considérera jamais qu'il pourrait avoir eu tort ; mais peu importe.
Je regarde nerveusement à droite, puis à gauche. Est-il ici ? Est-il en train de nous écouter en ce moment même, en riant ? Je ressens une drôle d'impression, j'ai une sorte de migraine soudaine, qui s'en va aussi vite qu'elle est venue. Il est ici. Je fais le geste d'attraper mon arc par-dessus mon épaule, mais ma main se referme sur du vide ; je ne l'ai pas évidemment. J'ai un revolver, mais je me sens soudainement vulnérable.
Je reporte mon attention sur Tony, et c'est alors que l'évidence me frappe : l'angle d'attaque de Loki la dernière fois a été de s'en prendre directement à ses ennemis, et de les diviser en s'assurant de créer la discorde entre eux. N'est-ce pas ce qu'il prévoit de faire une fois encore ? Mais pourquoi Tony, qui a tant de flair, serait-il tombé dans le panneau comme un enfant ?

Soudain, il y a un bruit étrange. On dirait un... chat ? Un chat ? Chez Tony ? Je baisse les yeux et remarque en effet un petit chat noir aux yeux d'un vert exceptionnel se diriger vers mon ami en miaulant. Un chat... Tony n'a jamais eu de chat. Je soupire encore, excédé. On aura tout vu, non mais vraiment ! D'abord Loki, et puis ce chat...
Tony semble décontenancé pour une raison ou une autre – à ce moment précis, vous m'excuserez mais je me fiche un peu de ses états d'âme – et puis il se penche pour prendre le chat dans ses bras.
Je le regarde le serrer contre lui d'un œil noir. J'ai presque envie de vomir. Non pas que je n'aime pas les chats, mais après ce que je viens d'apprendre... Loki, et un chat. Loki. Chat.

Loki est le chat.

Mon sang ne fait qu'un tour ; avec une rapidité propre à mon métier, je me saisis de mon revolver qui était sous mon T-shirt, l'arme et le pointe sur le chat. Je sens le sang battre à ma tempe, et ma tête est envahie de souvenirs bleuis, que je chasse d'un hochement de tête.

« Putain Tony me dit pas que c'est ce putain de chat. »

Je sais qu'un simple revolver ne peux rien faire contre un sorcier mégalo, même sous sa forme de chat, mais c'est un réflexe, une pulsion. Mais putain, ce que j'en ai envie.
D'un autre côté, cet acte est également dé-crédibilisé par le fait que derrière le chat se trouve un de mes copains d'armes, celui avec lequel je m'entend le mieux. Celui auquel je tiens le plus – après Tasha, mais ça c'est une autre histoire.

Mais peu importe. Je l'ai au bout de mon canon, et c'est pas moi qui devrait se sentir hors-sujet.

Rappelez-moi qui est déguisé en chat, et qui est en train de câliner ce chat ?

Je préfère un bon revolver.
© B-NET

_________________


« Lost but now I am found, I can see but once I was blind. »
Love is for children ▬ Come to me, Just in a dream, come on and rescue me. Yes I know, I can be wrong, maybe I'm too headstrong. Our love is madness.
Revenir en haut Aller en bas


LokiPrince des Glaces
Loki Laufeyson

Loki Laufeyson


Messages : 636
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 30
Localisation : Chez Tony. Comment ça dans son lit ? Oui aussi. Mais pas tout le temps.


What's going on, buddy ? ► Tony & Loki _
MessageSujet: Re: What's going on, buddy ? ► Tony & Loki   What's going on, buddy ? ► Tony & Loki I_icon_minitimeLun 3 Déc - 18:53

[Désolée j'ai un peu péter mon câble en écrivant ma réponse oO ça doit être l'heure ...]

What's going on, buddy ? ► Tony & Loki 1351738197-loki-cat

C’était ça le problème, on attaquait une fois Midgard, sous la menace d’un grand vilain pas beau venu d’un endroit très lointain, non je pouvais pas dire galaxie très lointaine ç’aurait été plagier Georges Lucas m’enfin, bref je reprends et oui je dis : je et j’vous zut tiens. Ahem. Reprenons. Doooonc. On attaquait une seule fois Midgard sous la menace d’un grand vilain pas beau venant d’un endroit très lointain, et on était catalogué comme méchant. La vie n’était pas juste. Surtout pour les Jotuns adoptés. En approchant Loki avait entendu la question a 100 000 € de Clint. Et il se demandait bien ce que l’esprit de l’archer pouvait bien imaginer. Sûrement que tout ça n’était qu’un vaste plan machiavélique. Oh oui, le plan machiavélique consistait à aller à Asgard en embarquant Hel pour aller chercher quelques pommes d’Idunn pour ensuite en donner une à Tony. Comment ça c’était pas encore prévu ? Roh mais flute. C’est prévu nah.

Et interrompre une discussion sérieuse en venant réclamé des câlins sous forme de chat c’était méchant ? Hum oui sûrement, mais là Loki était prêt à tout assumer et avouer aussi tiens. Il avait espionné la discussion avec l’aide de Jarvis et il avait délibérément décidé de venir s’incruster. Le chat se cala confortablement dans les bras de Tony, fermant les yeux et se mettant à ronronner doucement. C’était définitivement pour ça qu’il adorait la magie, ses transformations en animaux lui permettaient d’avoir toute l’affection qu’il voulait, a condition de choisir un animal adorable. Et de ne pas être reconnu.

« Putain Tony me dit pas que c'est ce putain de chat. »

Arrêtant ses ronronnements pour rouvrir les yeux le prince regarda Clint l’air blasé. Et en plus il pointait une arme vers lui, il miaula légèrement. En essayant d’avoir l’air heu ... l’air de dire « range ton arme avant de faire une bêtise ». Accessoirement l’air de vouloir protéger son Tony ça pouvait marcher aussi. Parce que d’accord Clint le visait lui. Mais Tony était juste derrière lui. Alors si l’archer tirait, Tony serait touché aussi. Enfin ... il faudrait déjà que la balle atteigne sa cible. Et merci la magie, ça ne marcherait pas. Non mais. On ne menaçait pas un prince d’Asgard comme ça. Même si le prince en question avait fait des grosses bêtises.

(c) kusumitagraph' | ex nihilo

_________________
ᛚᛟᚲᛁ ▬ « Je suis le monstre dont les parents parlent à tous leurs enfants le soir. »
What's going on, buddy ? ► Tony & Loki Tumblr_m7kavfExFR1qbc3rzo4_r1_500
Fen' grosse peluche a son papa ~

Quand on m'agace ne serait-ce qu'un peu:
 
Revenir en haut Aller en bas



Tony Stark

Tony Stark


Messages : 165
Date d'inscription : 01/08/2012


What's going on, buddy ? ► Tony & Loki _
MessageSujet: Re: What's going on, buddy ? ► Tony & Loki   What's going on, buddy ? ► Tony & Loki I_icon_minitimeVen 7 Déc - 23:20

Tony savait que cette information ne risquait pas d'enchanter Clint. Mais en même temps, qu'aurait-il dû faire ? Continuer à lui mentir et à prendre de la distance par rapport à lui ? L'ingénieur était parfaitement conscient que ses véritables amis pouvaient se compter sur les doigts d'une main, il ne pouvait décemment pas se permettre d'en perdre un. Et il espérait que l'archer veuille bien écouter, et qu'il finisse par comprendre. Qu'est-ce qu'il croyait, hein ? Que ça lui avait fait plaisir de tomber amoureux de Loki, qu'il l'avait fait exprès pour s'amuser ? Ca n'avait rien d'un jeu, et ça n'avait jamais rien eu d'un jeu, d'ailleurs.

Attention, je ne suis pas en train de dire que Tony regrette quoique ce soit. C'est entièrement et totalement faux. Le seul souvenir de leur premier baiser sur le canapé du salon réussissait encore à le faire sourire bêtement. Mais c'est vrai que toute cette histoire rendait les choses... Affreusement compliquées. Et il savait qu'il ne pourrait pas s'en sortir seul, il aurait besoin d'aide. Pepper ne pouvait pas intervenir, et de toute façon il ne voulait pas. Qu'elle reste loin de tout ça, bien en sécurité, c'était tout ce qu'il souhaitait pour elle. Il fallait quelqu'un qui soit un Avenger. Et c'était peut-être malheureux à dire, mais... L'ingénieur ne voyait guère que Clint pour lui venir en aide. Oh certes il s'entendait à merveille avec Bruce, mais il valait peut-être mieux qu'il y ait quelqu'un d'autre avec lui pour étayer ses propos le jour où il se décidera à lui dire. C'est qu'il n'avait pas particulièrement envie que sa tour termine une nouvelle fois en pièces détachées. Natasha... Avec son tempérament de panthère, elle lui sauterait à la gorge avant qu'il ait pu prononcer le moindre mot. Désagréable perspective. Thor... Il valait mieux attendre avant d'avouer au dieu du Tonnerre qu'il s'envoyait en l'air avec son petit frère adoré, simple question de survie. Quant à Steve... Certes leurs rapports s'étaient quelque peu améliorés, mais Tony voyait la scène d'ici. A tout les coups il allait lui dire qu'il devrait avoir honte de pactiser avec l'ennemi, et qu'il devrait remettre Loki au SHIELD. Ouais, c'est ça. Plutôt crever que de voir son amant jeté au fond d'une cellule sans savoir quand il pourrait ne serait-ce que le revoir, oui.

Alors oui, Tony voulait que l'archer comprenne. En vérité, c'était même plus que ça. Il avait besoin qu'il comprenne. Qu'il voit bien que ça n'avait rien d'une mauvaise blague, d'un mauvais tour du dieu des mensonges, que tout ça était on ne peut plus réel et sincère.

L'ingénieur esquissa un léger sourire en entendant le chat se mettre à ronronner. En revanche, la suite le fit beaucoup moins sourire.


« Putain Tony me dit pas que c'est ce putain de chat. »

Et voilà qu'on se retrouvait avec un agent du SHIELD et Avenger sacrément en pétard qui pointait son arme sur un matou noir lui-même niché dans les bras d'un millionnaire excentrique. Charmant tableau. ... Okay, tâchons de rester calmes. Loki cessa de ronronner et miaula à l'intention de Clint, sûrement dans le but de lui « dire » de se calmer, mais enfin... Ce n'était pas franchement compréhensible, et vu l'état dans lequel il se trouvait, il pourrait l'interpréter comme bon lui semblait.

Une idée, une idée, une idée, viiiite... ! Ah bah tiens, en voilà une. Tony saisit le chat et le souleva juste assez pour qu'il se retrouve pile devant son coeur, avant de fixer son ami sans ciller.


- Si, c'est bien Loki. Et crois-le ou non, mais je l'aime. Si tu veux le tuer, vas-y, appuie sur la détente, mais tu devras me tuer aussi.

Il eut envie d'ajouter un « Je refuse de vivre sans lui », mais finalement ça devait être suffisamment explicite comme ça. Gardant jalousement le matou noir dans ses bras, il le caressait doucement autant pour se rassurer lui-même que pour le rassurer lui. Pour être tendue, la situation était sacrément tendue...

_________________









« Come feed the rain, 'cause I'm thirsty for your love dancing underneath the skies of lust,
Yeah, feed the rain, 'cause without your love my life ain't nothing but this carnival of rust »



« Nous sommes plus semblables que nous n'en avons l'air... » :
 
Revenir en haut Aller en bas



Clint F. Barton

Clint F. Barton


Messages : 122
Date d'inscription : 26/08/2012


What's going on, buddy ? ► Tony & Loki _
MessageSujet: Re: What's going on, buddy ? ► Tony & Loki   What's going on, buddy ? ► Tony & Loki I_icon_minitimeJeu 14 Mar - 12:06



Tout se passe tellement vite, mon cerveau a tellement de choses insensées à engranger à la fois que j'ai l'impression qu'il va exploser. Et moi aussi par la même occasion. J'ai envie de crier, de jeter des objets, de frapper quelque chose - quelqu'un.
Mais je suis là, debout, tenant mon Walther à bout de bras pointé sur Loki. Parce que je suis sûr que c'est lui, j'ai compris, et ces yeux, ces yeux, je les reconnaîtrait entre mille. Je ne tremble pas, mes mains professionnelles ne faiblissent pas, même si je suis complètement hors contrôle dans ma tête. Je le sais, mais je m'en fous. Je le hais tellement, putain. J'ai juste envie qu'il souffre et que ce soit à cause de moi.
Le chat miaule, ce qui a à peu près le même effet que s'il avait enfoncé ses griffes dans mon dos pour me déchirer la peau de haut en bas, comme avec un rideau. J'inspire un grand coup à travers mes dents serrées, je souffle en rapprochant encore un peu plus mon arme de ce putain de fumier.

« Tony, » je grogne.

J'alterne les coups d’œils entre lui et son chat, et je remarque avec une certaine satisfaction malsaine qu'il a l'air assez paniqué, pour une fois. Ah, ça t'apprendra à faire des choses aussi connes. Mais il fait alors un geste que je n'avais pas anticipé. Il serre encore plus l'animal contre lui, le plaçant devant son cœur. Le canon de mon pistolet suit la tête du chat dans un geste automatique, sans que je le réalise vraiment. Maintenant, je vise indirectement le cœur de mon meilleur pote, c'est assez pourri comme situation. Je cligne des yeux, décontenancé. Pourquoi il fait ça ?

« Si, c'est bien Loki. Et crois-le ou non, mais je l'aime. Si tu veux le tuer, vas-y, appuie sur la détente, mais tu devras me tuer aussi. »

Oh... Oooh non, oh non, quoi, j'ai encore raté un épisode c'est pas possible. J'oublie un instant le chat-dieu-mégalo, regardant Tony dans les yeux. J'ai l'impression que Thor m'a foutu un coup de marteau sur la tête. Je ne détourne pas les yeux, incapable de briser le contact tandis que mon cerveau met à jour les dernières données qu'il vient d'enregistrer. "Crois-le ou non, mais je l'aime." Je hausse les sourcils, grimaçant, comme si Tony venait de me blesser au plus profond de mon être. En y réfléchissant bien, je pense qu'il peut y avoir un peu de ça sur le moment.
Je raffermis la prise sur mon Walther, comme pour me raccrocher à un peu de sécurité.

« Quoi ? T'es pas sérieux ? » Ma voix est un peu plus aigüe que d'habitude ; je dois avoir l'air complètement fêlé. Mais un fêlé armé. « T'es pas sérieux Tony, tu peux pas. » Je plisse les yeux, scrutant son regard, son expression. Il a l'air sûr de lui. Pas vraiment à l'aise, mais sûr de lui. Il ne dit rien, il n'y a pas besoin de mots, je sais quand il dit la vérité, même si c'est un menteur de talent. Je le sens, voilà tout. Et là il ment pas, putain de merde. Il tient le chat sur son cœur, et il pourrait mourir pour lui.
La puissance de cette révélation me coupe le souffle, mes yeux s'arrondissent sous le choc. Tony est amoureux de Loki. Amoureux. Je recule d'un pas, mon bras se baisse légèrement. Je regarde toujours Tony dans les yeux.
« Oh merde Tony. T'es sérieux. T'es putain de sérieux. »

Je n'arrive pas à y croire. « Merde Tony, merde. » Je déglutit, pointant de nouveau le Walther sur le chat, en même temps que mes yeux. Son pelage est aussi noir que ses cheveux dans mes souvenirs, ses iris sont d'un vert profond. Je fronce les sourcils, subissant une nouvelle vague de ces mémoires bleutées, ces images dépourvues de sens, ces images effrayantes. Le bleu, tout était bleu et tout était horreur. Et ces yeux, ces yeux étaient bleus. Putain de Fury en string. Ils étaient bleus. Encore une fois, je ne comprends pas.
J'émets un râle de capitulation et de frustration, et je baisse les bras avant de me retourner. Je ne veux plus les regarder. J'ai une migraine de merde, et je suis sûr que si je revois Tony câliner ce chat de mes deux, je vais vomir sur son tapis.
Je fais quelques pas dans une direction que j'ignore, m'occupant seulement les jambes, essayant de relâcher un peu la tension que je sens dans tout mon corps. J'appuie sur mes yeux avec le talon de mes mains, dans l'espoir de chasser la bleuté, la colère et la confusion de mon esprit, mais tout ce que j'arrive à faire c'est me faire mal. Je soupire un grand coup, n'arrivant ni à mettre de l'ordre dans mes pensées ni à me calmer. Je tourne sur moi-même, levant les bras au ciel, tenant toujours mon Walther de la main droite, et j'explose.

« Putain de merde de merde de chez re-merde Tony, tu fais chier ! Dans quelle situation délirante tu t'es foutu, j'espère que tu - OH PAR PITIÉ LÂCHE CE CHAT ! » Oui, non, parce que là, vraiment, je sens le repas de tout à l'heure qui menace de faire une sortie peu gracieuse. C'est ça ou je leur tire une balle entre les deux yeux à chacun. « D'ailleurs, il n'a qu'à se montrer, ce n'est pas comme si je l'impressionnais de toutes façons, hein ? » J'ai un petit rire nerveux, et je hausse les épaules, ne relâchant pourtant pas ma prise sur le pistolet. J'ai l'impression d'avoir la gueule de bois tiens. Peut-être qu'en fait j'hallucine, que tout ça n'est qu'un rêve... ouais vas-y Barton, racontes-toi des histoires.

« Tony t'as intérêt de t'expliquer, et j'espère que t'as une explication du tonnerre parce que là t'es grave dans la merde mon gars. »

Je pense avoir dépassé mon record de gros mots sortis en cinq minutes, mais je sens que je vais battre un record du monde avant la fin de la journée si ça continue comme ça.


_________________


« Lost but now I am found, I can see but once I was blind. »
Love is for children ▬ Come to me, Just in a dream, come on and rescue me. Yes I know, I can be wrong, maybe I'm too headstrong. Our love is madness.
Revenir en haut Aller en bas


LokiPrince des Glaces
Loki Laufeyson

Loki Laufeyson


Messages : 636
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 30
Localisation : Chez Tony. Comment ça dans son lit ? Oui aussi. Mais pas tout le temps.


What's going on, buddy ? ► Tony & Loki _
MessageSujet: Re: What's going on, buddy ? ► Tony & Loki   What's going on, buddy ? ► Tony & Loki I_icon_minitimeSam 16 Mar - 11:34

What's going on, buddy ? ► Tony & Loki 1351738197-loki-cat

Bon certes il comprenait la réaction de Clint, mais quand même, il était sur Midgard depuis plusieurs mois et il n’avait strictement rien fait. Non vraiment rien, alors à ce niveau-là, l’archer n’avait plus rien à lui reprocher. De toute façon, c’était pas comme si il avait été vraiment responsable de ses actes. Et Clint qui le menaçait de son arme, c’était blasant, en sachant que même en chat il pouvait utiliser sa magie pour se protéger et protéger Tony par la même occasion.

- Si, c'est bien Loki. Et crois-le ou non, mais je l'aime. Si tu veux le tuer, vas-y, appuie sur la détente, mais tu devras me tuer aussi.

Loki ferma les yeux enfonçant légèrement ses griffes dans les vêtements de Tony, s’accrochant un peu de cette façon. Il jeta ensuite un coup d’œil à Clint, il fallait juste attendre que l’orage passe.

« Putain de merde de merde de chez re-merde Tony, tu fais chier ! Dans quelle situation délirante tu t'es foutu, j'espère que tu - OH PAR PITIÉ LÂCHE CE CHAT ! »

Hey, pourquoi il voulait ça hein ? Loki soupira ... enfin soupira façon chat bien sûr. Il avait pas envie de bouger lui. Grumph.

« D'ailleurs, il n'a qu'à se montrer, ce n'est pas comme si je l'impressionnais de toutes façons, hein ? »

Ah ça ... c’était sûr. Sauf qu’il n’appréciait pas du tout d’être menacer par une arme de cette façon. Loki leva les yeux au ciel et sauta des bras de Tony et s’éloigna un peu, n’écoutant que d’une oreille ce que Clint disait a Tony. Il se retransforma, et oui bon d’accord il portait des vêtements qu’il avait empruntés à Tony, comme d’habitude. « Ce n’était pas une très bonne de tout lui dire Tony. » Loki lança un sort sur l’arme de Clint, pour la bloquer uniquement et faire en sorte qu’il ne puisse pas s’en servir. Non parce que s’il pétait un câble c’était quand même assez dangereux.

Loki soupira et s’assit sur le canapé en regardant Clint, s’attendant à une nouvelle crise de l’archer, surtout quand il comprendrait que son arme ne fonctionnait plus. Il n’avait rien à dire là en fait, puisque Clint râlait sur Tony.
(c) kusumitagraph' | ex nihilo

_________________
ᛚᛟᚲᛁ ▬ « Je suis le monstre dont les parents parlent à tous leurs enfants le soir. »
What's going on, buddy ? ► Tony & Loki Tumblr_m7kavfExFR1qbc3rzo4_r1_500
Fen' grosse peluche a son papa ~

Quand on m'agace ne serait-ce qu'un peu:
 
Revenir en haut Aller en bas



Tony Stark

Tony Stark


Messages : 165
Date d'inscription : 01/08/2012


What's going on, buddy ? ► Tony & Loki _
MessageSujet: Re: What's going on, buddy ? ► Tony & Loki   What's going on, buddy ? ► Tony & Loki I_icon_minitimeJeu 25 Avr - 21:37

Evidemment, il fallait s'y attendre. Clint avait... Pété un câble. Enfin, c'était même à se demander si ce n'était pas carrément toute l'installation qui avait sauté, mais d'un autre côté, c'était une réaction normale. C'est vrai quoi, ce n'est pas tous les jours qu'on apprend qu'un ami est tombé amoureux de la personne qu'on déteste le plus au monde. Certes, ça avait de quoi choquer, et ça Tony pouvait parfaitement le concevoir. C'est pourquoi il ne disait rien, ne rétorquait rien. Au fond, ça n'aurait servi à rien, et l'archer avait raison, de toute façon.

Oui, cette histoire les mettait dans une situation vraiment complexe. Mais ça, l'ingénieur le savait. Il l'avait toujours su, d'ailleurs. Dès les premiers instants où il avait fini par se rendre compte des sentiments qu'il avait pour Loki, il avait su que la facilité serait bannie, et ce que le dieu ressente la même chose ou non.
Pour le moment, la meilleure chose qu'il avait à faire, c'était garder le silence, et laisser la colère de Clint s'exprimer. La grimace dégoutée qu'il afficha quelques instants ne manqua pas de le blesser, mais encore une fois il ne dit rien. C'était mérité, de toute façon.

« Putain de merde de merde de chez re-merde Tony, tu fais chier ! Dans quelle situation délirante tu t'es foutu, j'espère que tu - OH PAR PITIÉ LÂCHE CE CHAT ! D'ailleurs, il n'a qu'à se montrer, ce n'est pas comme si je l'impressionnais de toutes façons, hein ? »

Tony fronça légèrement les sourcils en voyant le félin sauter de ses bras et s'éloigner de quelques pas pour reprendre apparence humaine. En fait, il n'était pas certain que ça calme l'archer, ça... Parce que là ce qu'il venait d'apprendre prenait corps, lui donnait une réelle existence. En tout cas, il espérait franchement que Clint ne perde pas définitivement les pédales. Le résultat risquerait d'être... Explosif.

« Ce n’était pas une très bonne idée de tout lui dire Tony. »

Légèrement agacé, l'ingénieur leva les yeux au ciel en soupirant. Eh, personne ne l'avait forcé à venir squatter la conversation, hein. Il n'avait qu'à rester tranquillement au lit, c'était bien pour ça qu'il ne l'avait pas réveillé pour le prévenir. Enfin... Entre autres.

- Ah s'il te plaît ne commence pas, Loki. En fait il allait dire « chéri » mais après une micro réflexion d'à peine une seconde, il s'était dit que ça aurait été comme jeter de l'huile sur le feu. Clint est l'un de mes meilleurs amis, okay ? Et j'en avais marre de lui mentir. De toute façon il aurait fini par être au courant, d'une manière ou d'une autre, alors autant que ce soit moi en personne qui lui annonce, non ?

Un profond soupir lui échappa alors qu'il passait une main dans sa tignasse déjà fort décoiffée. Ouais, sérieusement cette situation craignait. Mais il fallait se dire que ce n'était qu'un mauvais moment à passer, que tout ça allait s'arranger. ... En vérité, Tony avait besoin que ça s'arrange. Parce qu'il était hors de question qu'il tire un trait sur son amitié avec Clint. Il n'aimait pas s'attacher aux gens, il se le permettait donc rarement. Pour une fois qu'il avait osé laisser tomber ses défenses, non il ne supporterait pas qu'on lui claque la porte au nez.
L'ingénieur reporta son attention sur son ami, qui ne semblait pour le moment pas enclin à revenir au calme, et exigeait même des explications. Un léger rire nerveux échappa à Tony.

- Des explications... Je voudrais bien t'en donner, mais qu'est-ce que tu veux que je te dise ? Tu aimerais entendre qu'il m'a jeté un sort, que je suis pas dans mon état normal ? Bah non, je suis bel et bien Anthony Edward Stark, à 100%. Je sais que tu vas avoir du mal à me croire, mais l'homme dont je suis tombé amoureux n'a pratiquement rien à voir avec celui qui a tenté d'asservir notre monde. Que tu me crois ou non ne change rien au fait que le Loki que j'ai appris à connaître est doux comme un agneau et bien plus humain que la plus grande majorité des requins que je côtoie au quotidien. Alors qu'est-ce que tu veux que je te dise, moi, hein ? On choisit pas de qui on tombe amoureux, tu devrais le savoir aussi bien que moi.

... Mouais, pas sûr que ça le calme, ça. De toute façon, chaque mot avait été honnête, et ça Clint le sentirait. Enfin... Sauf s'il était tellement en pétard qu'il faisait la sourde oreille.

_________________









« Come feed the rain, 'cause I'm thirsty for your love dancing underneath the skies of lust,
Yeah, feed the rain, 'cause without your love my life ain't nothing but this carnival of rust »



« Nous sommes plus semblables que nous n'en avons l'air... » :
 
Revenir en haut Aller en bas



Clint F. Barton

Clint F. Barton


Messages : 122
Date d'inscription : 26/08/2012


What's going on, buddy ? ► Tony & Loki _
MessageSujet: Re: What's going on, buddy ? ► Tony & Loki   What's going on, buddy ? ► Tony & Loki I_icon_minitimeJeu 15 Aoû - 13:00



Ah, bonne idée Barton, bonne idée. Dis-lui de se transformer, oui, bravo, bien pensé. Je suis vraiment un imbécile parfois. Comme si le voir allait changer quelque chose. En fait si, ça va changer un truc : je crois que je lui sauterai à la gorge et que je l'étranglerai. C'est un scénario qui me plaît assez bien à vrai dire.
Le chat saute à terre, et en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, le voilà qui prend la forme d'un dieu mégalo habillé comme n'importe quel New-Yorkais, et - est-ce que c'est pas un T-shirt de Tony, ça ? Je le regarde. Il n'a pas changé - en fait si, il est beaucoup moins impressionnant comme ça, et il n'a pas le même visage de fou furieux. Mais ça ne change rien. Le voir comme ça, bien vivant, debout devant moi (et portant le T-shirt de Tony, bon sang) me donne envie de commettre un meurtre. Peut-être même deux. Mes doigts se resserrent sur mon arme et je sens les souvenirs bleutés revenir envahir ma vision. Je ferme les yeux et me concentre sur ma respiration, sur les battements de mon cœur afin de ne pas agir bêtement. Je sens que je peux péter un plomb à n'importe quel moment, mais ça ne serait pas très productif : je suis seul, et Loki est un dieu, il me flanquerait forcément une raclée. Et il ne faudrait pas compter sur l'aide d'un Iron Man transformé en princesse Disney par l'amour apparemment.
Je souffle. Inspire. Expire. Je reste debout sans bouger, une main sur mes yeux fermés. Je tremble toujours. Reste calme.

« Ce n’était pas une très bonne de tout lui dire Tony. »

Cette voix. Cette voix. J'ai envie de lui faire bouffer mon Walther. Inspire. Expire.

« Ah s'il te plaît ne commence pas, Loki. Clint est l'un de mes meilleurs amis, okay ? Et j'en avais marre de lui mentir. De toute façon il aurait fini par être au courant, d'une manière ou d'une autre, alors autant que ce soit moi en personne qui lui annonce, non ?»

J'ai l'impression de nager en plein rê- cauchemar. Je résiste à l'envie de pointer mon flingue sur Loki qui s'est assis dans le canapé, tranquillement. Tony tient à moi, il vient de le dire. Je savais qu'on était amis, mais qu'il ait pu considérer me révéler cela... Je me sens à la fois vexé et étrangement touché. Surtout énervé en ce moment, vu la situation évidemment. Mais quand même...
Enfin, comment aurait-il pu imaginer me dire cela à moi, entre tous ? C'est avec mon cerveau que ce fou furieux avait joué des tours.

« Des explications... Je voudrais bien t'en donner, mais qu'est-ce que tu veux que je te dise ? Tu aimerais entendre qu'il m'a jeté un sort, que je suis pas dans mon état normal ? Bah non, je suis bel et bien Anthony Edward Stark, à 100%. Je sais que tu vas avoir du mal à me croire, mais l'homme dont je suis tombé amoureux n'a pratiquement rien à voir avec celui qui a tenté d'asservir notre monde. Que tu me crois ou non ne change rien au fait que le Loki que j'ai appris à connaître est doux comme un agneau et bien plus humain que la plus grande majorité des requins que je côtoie au quotidien. Alors qu'est-ce que tu veux que je te dise, moi, hein ? On choisit pas de qui on tombe amoureux, tu devrais le savoir aussi bien que moi. »

Je soupire longuement et je laisse tomber ma main, levant les yeux vers Tony. Il est plus sincère que jamais, je le sais, je le sens. Le voir comme ça, si ouvert, si honnête, c'est étrange. J'ai l'impression de ne pas avoir la même personne en face de moi. Il a bien caché tout ça dis donc. Je me doutais que quelque chose n'allait pas, mais à ce point... jamais je n'aurais pu imaginer une telle situation. Je me sens trahi, c'est vrai. Mais c'est mon pote, mon ami. On a buté des Chitauris ensemble, on a sauvé le monde. On a appris à se connaître, on a passé des bons moments ensemble. C'est mon ami, je ne veux que son bonheur. Mais ça ? Je n'en veux pas. Comment pourrais-je le vouloir ? Loki est une menace. Loki est dangereux.
Mais son regard, son discours... Loki, aussi doux qu'un agneau ? Où est la vérité ? Ce n'est sûrement pas le moment de la chercher de toutes façons, je ne suis pas en état. Je m'en fiche. Et même s'il s'est repenti d'une quelconque façon, ça ne change rien à ce qu'il a fait. Et je ne suis pas là de lui pardonner.

On ne choisit pas de qui on tombe amoureux, c'est vrai. Sa petite allusion à Natasha est évidente, mais je ne vois pas le rapport à vrai dire. Nat et moi on se connaît depuis longtemps, et puis de toutes façons je ne suis pas amoureux d'elle. Non. Là n'est pas la question. Tony, amoureux de Loki... rien que le fait que Tony soit tombé sous le charme d'un homme en temps normal m'aurait surpris vu le nombre incalculable de ses conquêtes féminines, mais que ce soit Loki... c'est le pompon !

Je me passe la main dans les cheveux, en dévisageant Tony d'un air désespéré. Je me mors la lèvre.

« Putain Tony. »

Je ne sais pas combien de fois j'ai dit ça aujourd'hui. Mais je ne peux pas m'en empêcher. Ça résume tellement bien toute cette histoire.

« Je comprends rien à ton histoire. Non, j'ai compris que toi et - enfin, que tu l'aimes... » Je soupire et me tire les cheveux. J'ai vraiment envie de frapper quelque chose. Je rêve. « Écoute mon gars, je crois qu'on en reparlera, parce que là j'ai vraiment du mal à tout intégrer. » Je me mets à marcher. Deux pas à droite, trois à gauche. Je triture mon Walther. Si seulement j'avais mon arc. Rien que le sentir sous mes doigts me rassure, me permet de garder la tête froide. Là j'ai l'impression d'avoir le cerveau qui fume. Je ne supporte pas de le savoir ici, dans cette pièce. Dans mon dos. « C'est la merde Tony. » Sans blague. Ça aussi j'ai déjà dû le dire un paquet de fois. « Si Fury s'en rend compte... » Je n'irai pas raconter ça. Non. Du moins pas tant que j'aurais pas discuté à tête reposée avec Tony. Je préfèrerais encore aller buter Loki moi-même que de trahir mon ami. Bien que ça reviendrait au même finalement. Quelle merde. Je m'arrête devant la baie vitrée et je regarde la ville sans la voir, totalement perdu.


Spoiler:
 

_________________


« Lost but now I am found, I can see but once I was blind. »
Love is for children ▬ Come to me, Just in a dream, come on and rescue me. Yes I know, I can be wrong, maybe I'm too headstrong. Our love is madness.
Revenir en haut Aller en bas


LokiPrince des Glaces
Loki Laufeyson

Loki Laufeyson


Messages : 636
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 30
Localisation : Chez Tony. Comment ça dans son lit ? Oui aussi. Mais pas tout le temps.


What's going on, buddy ? ► Tony & Loki _
MessageSujet: Re: What's going on, buddy ? ► Tony & Loki   What's going on, buddy ? ► Tony & Loki I_icon_minitimeMer 11 Sep - 15:11

[Moi j'aime *w* et je t'aime chastement bien sur <3 et je t'en veux pas !
Et un Loki qui me fait limite chialer, un... Loki je l'aime et je le hais de me donner envie de chialer ewe]

What's going on, buddy ? ► Tony & Loki 1351738197-loki-cat

Humph. Moui bon il aurait dû rester tranquillement sous la couette, confortablement installer dans le lit. Loki soupira et haussa les épaules, installé sur le canapé. « D’accord, d’accord. J’ai rien dit. » Marmonna le prince. Même si il ne changerait pas d’avis sur le fait que c’était une mauvaise idée.

Il préférait rester silencieux et ne s’en mêler que s’il le fallait vraiment. Il s’en voulait de ce qu’il avait fait à Clint, bon sang à la base ça n’aurait même pas dû arriver. C’aurait juste dû être un truc à régler entre frères. Mais il était tombé sur Thanos. Et il avait attaqué Midgard, pour récupérer le Tesseract, pour faire mal à son frère qui aimait cette planète. Plongé dans ses pensées Loki n’écoutait qu’à moitié ce que Tony disait à Clint.

La merde ? Ah ça. L’archer n’avait pas tort. Humph. Bon il allait se lancer, en espérant que Tony n'essaie pas de l'empêcher d'en placer une. « Tony, laisse moi juste dire quelques petites choses a Clint. S'il te plait. » Voilà. Comme ça c'était bien. Loki ferma les yeux un instant avant de les rouvrir, fixant le dos de l'archer.

« Clint... je sais que tu ne me pardonneras sûrement jamais. C'est bien simple je ne me le pardonne pas non plus. » Et il n'était pas sûr de pouvoir se pardonner un jour toute ce qu’il avait fait sous l’influence de cette foutue lance et de Thanos. « Mais... j’ai jamais voulu que tout ça arrive... » Murmura-t-il en baissant le regard vers le sol.

« Tu te souviens que Thor était ici... c'était a cause de moi. Et quand il est revenu sur Asgard tout ce que je voulais, c'était mourir. Tu veux savoir pourquoi ? Parce que je suis un monstre, c’est ce que mon propre père pense de moi. Je voulais mourir et je me suis laisser tomber du Bifrost pour ça, mais ces enfoirés de Chitauris et leur maître m’ont sauvé. » Loki soupira légèrement et se releva du canapé.

« C’est pas moi qu’il faut craindre, mais le maître des Chitauris, il est encore loin certes mais il va venir. Pour moi et pour le Tesseract. » Le prince enfonça ses mains dans les poches  du jeans qu’il avait emprunté à Tony, comme d’habitude, et regarda vers l’archer.

« Et sinon si Fury s’en rend compte... j’assumerais les conséquences de mes actes. Mais je ne veux pas que Tony ait des problèmes par ma faute. » Parce que si déjà il ne se pardonnait pas ce qui s'était passer après sa chute du Bifrost, si jamais Tony avait des problèmes a cause de lui ce serait encore pire. Le prince se rassit sur le canapé, regardant le sol comme si c'était extrêmement intéressant.
(c) kusumitagraph' | ex nihilo

_________________
ᛚᛟᚲᛁ ▬ « Je suis le monstre dont les parents parlent à tous leurs enfants le soir. »
What's going on, buddy ? ► Tony & Loki Tumblr_m7kavfExFR1qbc3rzo4_r1_500
Fen' grosse peluche a son papa ~

Quand on m'agace ne serait-ce qu'un peu:
 
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé




What's going on, buddy ? ► Tony & Loki _
MessageSujet: Re: What's going on, buddy ? ► Tony & Loki   What's going on, buddy ? ► Tony & Loki I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

What's going on, buddy ? ► Tony & Loki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Holding out for a hero :: La Terre :: New York :: La Tour Stark-
Sauter vers: