Holding out for a hero

/
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 United Memories

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Ad astra per aspera

avatar

Phillys Smith


Messages : 110
Date d'inscription : 04/06/2013
Age : 24
Localisation : New York


MessageSujet: United Memories   Dim 22 Déc - 8:16

Aujourd'hui encore Phillys se souvenait de cette nuit. Elle pouvait s'en remémorer chaques détails, bien que l'ensemble resta floue, iréel.
L'évènement avait sans doute été traumatique.

Elle se rappelait de lumières dans la nuit, du bruit mat que faisait les lourdes bottes de cuir de l'escouade contre les parquets lambrissés de l'Institut. La course effrénée, le froid et la douleur. Celle des autres, la sienne.
La question qui brûlait intacte dans les esprits :

« Comment des êtres humains peuvent-ils faire ça ? »

De son propre ressenti, ne restait que l'impression latente d'être déconnectée la réalité, une sorte de malaise, d'incompréhension. De demandes laissées sans réponses...

Aujourd'hui encore Phillys se souvenait de cette nuit...

Les lignes synoples se succédaient sur l'écran d'obsidienne. Phillys vivait dans un monde en vert et blanc, un monde auréolé de Ténèbres.
La solitude de la nuit, ses silences et les Ténèbres étaient ses seules certitudes. Le reste était impossible à résoudre. Était-elle dans sa chambre ? Dans le réseau ? En train de rêver ?
Ses doigts glissaient agilement sur les touches, elle portait encore vêtements et chaussures, comme si d'une seconde à l'autre, il aurait fallu qu'elle se lève, enfile son manteau et parte.
Mais la nuit était avancée et rien de tout ça n'était prévu.

Les mains collées à la machine, elle pouvait sentir l'électricité la parcourir. Comme un grésillement ami aux bouts des ongles, une sorte d'assurance. Son esprit voguait quelque part entre cette nuit volée au temps et la réalité de ce réseau qui courrait autour d'elle.
Lorsqu'elle s'y oubliait, Phillys avait la sensation d'avoir la tête sous l'eau. Son cerveau d'ordinaire si rapide, tournait au ralentit.
C'était le cas à présent.

Un craquement retentit dans le couloir, son cœur bondit dans sa poitrine. Ses doigts s'immobilisèrent dans l'air. La jeune mutante tendit l'oreille.

« C'est certainement Monsieur Logan »  établit-elle en revenant à ses logs
« Il n'a jamais très bien dormit » se fit-elle réflexion l'instant d'après.

Le bruit l'avait ramené à la réalité et elle ne parvenait plus aussi bien à se concentrer sur ses pérégrinations informatiques. Elle songea à Catherine  « Kitty » Pride a.k.a Shadowcat qui dormait  paisiblement dans la chambre d'à coté. En collant son oreille contre le mur elle pouvait percevoir le son de sa respiration tranquille.
Soupirant elle reconduit son esprit sur les déambulations nocturnes de Logan. Elle avait entendu Robert « Bobby » Drake dit Iceberg se levait lui même une heure plus tôt, certainement en proie à d'intenses réflexions.
Nonobstant l'amertume qu'elle ressentait à l'idée qu'il allait finir le dernier pot de glace, la Kansan pensa une seconde à se lever et à aller rejoindre ses aînés. Elle savait que « p'tit Jo »  était quant à lui resté devant le poste, à zapper du coin de l'oeil.


« Du beau monde à l'Institut ce soir » Se dit-elle en fermant son ordinateur et en attrapant sa longue veste.

Elle allait en direction de la cuisine quand elle entendit un cri étouffé. Se gluant au mur, la joue collée au papier peint, elle entreprit d'en découvrir l'origine.
Et le souffle lui manqua.
Des personnes occupées le Grand Salon. Mais ce n'étaient pas des élèves, ni des professeurs.

Ils avaient des casques et des lunettes de militaires, ils portaient des gilets de kevlar et des armes. Ils avaient investis le Salon et certainement l'Institut entier, mais là n'était pas le pire.
L'un des soldats tenait Jo inconscient au bout d'un bras et dans son autre main une seringue d'injection.

Et Miss Smith étant intelligente, elle ne mit pas longtemps à comprendre que ces gens ne leurs voulaient pas du bien. Des coups de feu, un bruit de verre brisé se firent entendre. Tournant la tête à droite Phillys comprit qu'ils avaient attaqués la cuisine.

« Logan ! Bobby ! » Hurla quelque chose en elle

Elle voulu se rapprocher mais elle vit du mouvement du coté du Salon. Elle fit alors ce que tout jeune mutant fit cette nuit là à l'Institut Xavier. Elle couru pour sa vie. Au détour d'un couloir alors qu'un début de panique démarrait dans l'Ecole, elle se cogna violemment contre Piotr.

La logique aurait voulu que au regard de la stature de « Peter » par rapport à la sienne et la force de l'impacte elle vole de l'autre coté du corridor. Mais il l'attrapa et la colla à lui, en les dissimulant, le temps qu'une autre escouade passe.
Elle leva les yeux vers lui et ils se regardèrent. Elle vit dans ses prunelles glacées la confirmation qu'elle recherchée.
Tout cela n'avait rien d'un rêve.

« -Tu vas bien ?  » Souffla t-il, des bribes d'accent russe perceptibles dans sa voix malgré les années passées en Amérique.
Elle hocha la tête manquant de conviction, la situation trop incongrue pour qu'elle puisse rougir d'être dans les bras du garçon.

- Ils ont attrapé Jo' et j'ai entendu des coups de feux dans la cuisine. Logan et Bobby y étaient, je... Son débit était rapide, signe d'un début d'hystérie. Piotr mit fin à celà en la tenant fermement au niveau des épaules, il baissa les yeux sur elle.

- Ils vont bien. Logan ne laisserai jamais quelque chose arriver à l'un d'entre nous. On doit réveiller les autres et partir. Comment échapper à ces types ?

La situation semblait désespérée mais la détermination qui émanait de lui, donna soudain à Phillys la force de faire face. Elle colla sa main au dessus de l'épaule de Piotr se concentrant un instant sur les installations électriques de l'Institut.

-L'alarme ! S'exclama t-elle à mi-voix. Ils l'ont désactivé mais ont laissé le compteur intacte, si je l'atteins je pourrais la remettre en marche...Ça fera peut-être diversion.

Le mutant fit une grimace, songeant peut-être que le plan était boiteux, mais ne disant rien. Il jeta un regard par dessus son épaule, parmi les ombres.

- Je vais faire sortir les petits, fais attention à toi  Pollux . A tout à l'heure.

-   Bonne chance Colloseus. A tantôt. »

« Du moins, je l'espère... » Se dit la hacker en courant dans la direction opposée de celle de Piotr, dont la peau d'acier brillait dans la nuit.[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

United Memories

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Holding out for a hero :: La Terre :: L'Institut Xavier-
Sauter vers: