Holding out for a hero

/
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ~ Reg A. Von Harrven - Corbeau de compagnie de son état, mais pas que ! [En cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Messages : 1
Date d'inscription : 06/06/2013


MessageSujet: ~ Reg A. Von Harrven - Corbeau de compagnie de son état, mais pas que ! [Terminé]   Jeu 6 Juin - 8:11



Reg Alrik Von Harrven
Russel Crowe
Nightmare / Crow
Puisqu'il faut tout vous dire, je m'appelle Reg Alrik Von Harrven mais il est plus probable qu'on m'appelle Nightmare, Crow ou tout simplement Reg. Je suis Vane né(e)il y a fort longtemps à Vanaheim, j'ai donc plusieurs millénaires. Je suis un homme qui aime les femmes aussi bien que les hommes et est célibataire, mais... Je me comprends.
Je suis corbeau de compagnie et messager de Freyja.

Je manie et possède un arc, deux dagues et un sabre. Et je manie le tout à la perfection, évidemment. Donc je vous déconseille de venir m'importuner. Peut-on considérer mon esprit retors et ma grande intelligence comme des armes... ? Je suppose que oui, dans certains cas, et j'ai le(s) pouvoir(s) suivant(s) :

~ me transformer en humain malgré la malédiction qui me pèse dessus, pour un temps limité. Je ne peux pas rester humain plus d'un mois.
~ cinq sens accrus et vision nyctalope sous mes deux formes
~ voyager entre certains mondes - Vanaheim, Midgard, Alfheim et Asgard.
~ parler et comprendre le langage des corbeaux.
~ m'exprimer via télépathie.
~ ressentir le futur, parfois. Mais c'est flou et ça demande souvent que j'y réfléchisse un long moment avant de saisir le sens d'une vision.
. Il faut savoir que j'ai le don de me matérialiser près d'Angela -oui tout à fait, Angela Selyf Siban, celle-là même- si le besoin s'en faire sentir. Enfin... Avant c'était le cas, à présent j'ignore où elle se trouve, et pas moyen de lui mettre la serre dessus.

On dit de moi que je suis un sacré manipulateur doublé d'un grand séducteur. C'est bien simple, je m'arrange toujours pour obtenir ce que je veux. Toujours. Que ça vienne tôt ou tard, peu m'importe, je suis patient. Comment ça je ne suis pas patient mais borné ? Allons bon, si vous commencez à tout confondre, nous sommes encore là demain... Mais oui je l'avoue, je suis possessif, jaloux et protecteur. Je déteste qu'on essaie de s'approprier quelque chose que j'estime m'appartenir, et je crois que c'est dans ces moments-là que mon sale caractère se voit le plus. Eh oui, pour ne rien arranger je suis loin d'être quelqu'un de très conciliant... Je ne suis pas méchant non plus, mais disons que le cynisme, j'en ai fait un art de vivre.
Mais à côté de ça, je suis une personne fondamentalement calme, qui respectera quoiqu'il advienne ses principes. J'ai été élevé avec certaines règles et certains usages, que je me garderai bien de trahir. Loyal, je le suis donc, effectivement. Remarquez que... Ca ne m'a jamais empêché d'être un homme très volage. J'ai collectionné -et collectionne toujours d'ailleurs- les amants ou amantes partout où je passe, ou presque. Eh, ce n'est tout de même pas de ma faute si on me trouve séduisant... Mais non je ne cherche pas non plus, qu'allez-vous chercher là.
A noter également que je suis plutôt du genre bloc de glace que grand accro des câlins et autres manifestations affectives de tout poil. Si j'en ai envie, c'est moi qui irais chercher, point à la ligne.


et que je ressemble à un grand corbeau au plumage lisse d'un noir intense aux reflets bleus et argents, arborant des yeux écarlates ainsi qu'un collier de cuir autour du cou.

Mais évidemment, ce n'est pas ma véritable forme... Non non. En vérité, je suis un grand homme mesurant environ 1m90 pour un poids d'environ 80kg. De muscles, s'il vous plaît. Oui, on peut dire que je suis bien bâti. Et croyez-moi, je sais en tirer parti, peu importe la situation, d'ailleurs. Pour ce qui est de mes yeux, loin d'être rouges ils sont verts. Un bel émeraude légèrement éthéré.
Sinon... On peut dire que j'ai l'air d'avoir environ 35 ans, comme disent les Midgardiens. J'aime bien porter une petite barbe de trois jours, ça me va mieux que le visage rasé.
On peut également noter la présence d'un certain nombre de cicatrices sur mon corps, restes des anciennes et nombreuses batailles auxquelles j'ai participé autrefois.
.



Laisse moi te parler un peu plus de mon histoire quand même, c'est relativement important de le savoir.

Je suis né en tant que Vane, sur le royaume de Vanaheim. Ma famille était noble, très proche de Freyr et Freyja, les souverains de notre monde. Comme vous devez vous en douter, mon éducation fut stricte, et débuta le plus tôt possible. On me mit des armes entre les mains rapidement. Mes entraînements étaient intensifs, mais toujours justes. Mon maître d'arme avait déjà bien vécu, et ne manquait ni de force ni de sagesse. C'est lui qui m'enseigna à frapper, mais surtout à juger quand c'était juste et quand je devais m'en abstenir. Supprimer une vie est toujours plus simple que d'en épargner une, mais c'est aussi une preuve de force morale.
Cependant, n'allez pas vous imaginer qu'on se contenta de me donner une éducation de brute épaisse, ça non. J'eus des précepteurs très compétents, qui s'assurèrent que mon esprit soit aussi affûté que mes dons d'escrimeur. Après tout, j'étais destiné à devenir membre de la garde de Freyja, je me devais d'être le plus efficace possible.
On m'apprit aussi à maîtriser la magie que je possédais depuis ma naissance. Comme n'importe quel Vane, je suis né avec quelques dons. Les miens se limitaient à des sens accrus, une vision nyctalope, et une faculté à ressentir les événements en devenir. Vous me direz, c'est déjà bien. Soit. Mais enfin, quand on voit de quoi est capable notre Reine... Mais passons.

Mon enfance et mon adolescence n'eurent donc rien de bien passionnant. Elle ressembla fort à celle du premier enfant de Vanaheim venu.
Lorsqu'on me considéra enfin comme un adulte, je pus intégrer l'armée de notre royaume. Ma grande habileté ne tarda pas à attirer l'attention de mes aînés, et près quelques batailles face aux Géants -toujours en train d'essayer d'enlever Freyja ces abrutis-là- je montai en grade. Bien que je sois capable de manier pratiquement tout type d'arme, mes favorites restaient sans conteste le sabre et l'arc. Par simple précaution, je gardais également des dagues en permanence sur moi, cachées dans un endroit discret mais facile d'accès. Après tout, on est jamais totalement à l'abri, il peut arriver n'importe quoi.

Les siècles passèrent, et je devins finalement un guerrier dont la réputation passa au rang de légende. Personnellement, ça ne me faisait ni chaud ni froid. Si ça les amusait, ils pouvaient bien faire ce qu'ils voulaient. Même si je ne pouvais pas m'empêcher de penser que c'était peut-être un peu exagéré, tout de même.
De simple soldat qui se cantonnait au champ de bataille, je passai enfin membre de la garde royale de Freyja, rôle qui m'avait été attribué avant même ma naissance. J'en fus même le chef. Le sale caractère de notre souveraine m'amusait, et veiller sur elle fut une tâche que j'appréciai au plus haut point. Nous nous entendions bien, et devînmes des amis qui trompaient souvent l'ennui en s'envoyant des piques par-ci par-là. Elle savait qu'elle pouvait avoir confiance en moi, et il lui arrivait parfois de me demander conseil, lorsqu'elle ne savait plus où donner de la tête. Pour résumer, ma vie me convenait parfaitement, et je m'y sentais à ma place. Même s'il m'arrivait de devoir calmer les ardeurs de certaines anciennes conquêtes qui revenaient vers moi au pas de charge.

Ah oui, je ne peux pas le nier, je suis un homme qui adore séduire. Les hommes autant que les femmes, d'ailleurs. Mon côté volage -voire même très volage- me causait parfois quelques problèmes, mais... Rien n'aurait pu me préparer à ça.
Evidemment que je savais qu'il ne fallait pas mettre les pieds là-bas. Evidemment que je savais qu'on y avait banni un certain nombre de Vanes qui étaient tombés en disgrâce aux yeux de nos souverains. Et oui évidemment que je savais que parmi ceux-ci il y avait une certaine femme que les Midgardiens nommèrent Morgane. Mais très franchement, je n'ai jamais été le genre de personne à obéir bien sagement aux ordres. Alors j'ai été visiter les Terres Désolées, oui. Et j'y ai fait une rencontre pour le moins... Surprenante. Et plutôt agréable, aussi.
Enfin, agréable... Elle ne le resta que quelques temps. Car avec ma chance habituelle, il avait bien sûr fallu que je tombe sur cette chère Morgane. Qui par malheur, était tombée amoureuse de moi. Mon caractère volage étant ce qu'il était, je finis par la tromper, et ça ne passa pas inaperçu, pensez-vous ! Cette teigne me jeta une malédiction et je terminai métamorphosé en corbeau. C'est là qu'elle me posa un ultimatum que je trouvai fort désagréable... Soit je consentais à lui appartenir et elle me libérait de son mauvais sort, soit je mourais. Ni l'un ni l'autre, merci bien ! Je pris mes jambes -ou plutôt mes ailes- à mon cou et filai tout droit sur Alfheim pour y retrouver un certain Merwin. Mais si, vous le connaissez. Merlin, le grand mage. Vous le remettez maintenant ? Bon.
Grâce à lui, je fus en mesure d'utiliser certains de mes pouvoirs sous cette apparence d'oiseau, et il m'aida à accepter du mieux possible cette nouvelle condition qui était la mienne.

Une nouvelles fois les années passèrent. Je ne quittai pas Merwin bien longtemps, n'ayant guère envie de terminer en oiseau empaillé. Si Morgane ne venait jamais sur Alfheim, ce n'était pas dit qu'elle n'embaucherait personne pour me ramener sur Vanaheim. Très peu pour moi, ça ira. Et puis il essayait de me libérer de cette fichue malédiction, alors je n'allais pas me sauver, soyez logiques...

Ma curiosité naturelle fut ravivée en même temps que mes souvenirs lorsque je vis une jeune demoiselle rousse entrer dans la maison du vieux fossile. Je plissai les yeux en l'observant, du haut de mon perchoir. Elle me disait quelque chose... Et je devais en avoir le coeur net. Ce n'est qu'à ce moment-là que je consentis enfin à reposer les serres sur Vanaheim. J'allai visiter Freyja pour la première fois depuis mon départ précipité, et je lui racontai tout ce qu'elle avait besoin de savoir pour comprendre. Pas plus, pas moins. Elle aussi en fit de même. Je compris rapidement en écoutant son récit que la gamine que j'avais vu sur Alfheim n'était autre que Gersimi, sa disparue. Pour la rassurer, je lui appris qu'elle était en vie, mais que pour des raisons de sécurité évidentes, je ne pouvais lui révéler où elle se trouvait. Freyja comprit, et m'ordonna de veiller sur elle, en silence. La révélation sur ses origines devrait attendre.

Je retournai donc auprès de Merwin et Gersimi, que cette chère Sev avait renommée Selyf. C'est qu'elle était douée, cette petite... En même temps, cela n'avait rien d'étonnant quand on voyait qui était sa mère. Je consentis alors à faire ce que j'avais refusé à Morgane. Eh oui, je me liai à Selyf, devenant ainsi son familier. ... Quoi ? Ca n'a rien de dégradant, bien au contraire ! Bande d'ignorants... Allez donc voir sur Niflheim si je n'y suis pas, tiens ! Ca me fera des vacances... Et puis je n'étais pas qu'un familier. J'étais également un conseiller avisé, un ami et un mentor. Selyf devint tout pour moi, et j'étais déterminé à la protéger envers et contre tout, peu m'importait les moyens. Que j'y laisse jusqu'à ma dernière plume n'était pas un problème.

Le duo que nous formions partit affronter de nombreuses guerres, sur Asgard notamment. Les connaissances qu'elle y fit ne me plurent pas, mais alors pas du tout... Mais je passerais sur ça, je n'ai pas envie de revenir sur ces détails-là de ma vie, ça ira comme ça. Et puis je crois que vous en savez déjà suffisamment, non ? Alors chut, merci bien.
Après la guerre de Jötunheim, je perdis totalement Selyf de vue. Je ne la sentais plus non plus. Je vous laisse imaginer tout seuls comme des grands l'état de panique dans lequel je pouvais me trouver... Je parcourus les mondes auxquels j'avais accès de fond en comble, sans rien trouver.

Je ne me résolus que tardivement à revenir vers Freyja, pour laquelle je devins un messager et un conseiller. Mais je n'abandonnai pas pour autant l'espoir de retrouver Selyf, oh ça non !
Croyez-moi, tant que la vie coulera en moi, je ne cesserai jamais de la chercher. Jamais. Si elle était morte, je le serais aussi. Alors je continue de fouiller les mondes, en espérant un jour pouvoir la retrouver. Peu importe le temps que ça prendra.



Quand à moi derrière l'écran, je m'appelle gnarf, j'ai gnarf et j'ai connu le forum gnarf Je serai actif GNOURF mais en attendant j'ai lu le règlement je vous jure, regardez ... T'en as trop pris gros °^°. Roooh tu m'as démasqué sur le forum je suis aussi plein de gens et le groupe de ce personnage est Autres Mondes d'Yggdrasill

_________________
~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Messages : 33
Date d'inscription : 25/05/2013
Age : 29


MessageSujet: Re: ~ Reg A. Von Harrven - Corbeau de compagnie de son état, mais pas que ! [En cours]   Jeu 6 Juin - 12:20

Re bienvenue' Razz

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


LokiPrince des Glaces
avatar

Loki Laufeyson


Messages : 636
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 29
Localisation : Chez Tony. Comment ça dans son lit ? Oui aussi. Mais pas tout le temps.


MessageSujet: Re: ~ Reg A. Von Harrven - Corbeau de compagnie de son état, mais pas que ! [En cours]   Ven 7 Juin - 2:04

Bon bah je valide le corbeau xD

Hey te voilà validé.

Eh oui tu es validé, génial non ? A présent tu peux RP. Tu peux aussi faire tes demandes de liens ou de RP's (les liens et les RP's), les liens sont importants n'est-ce pas, on aime tous savoir qui est ami avec qui et tout le reste. Tu peux aussi faire la liste de tes RP's (ici).

De plus tu peux aussi faire tes demandes diverses comme un rang ou une habitation ben oui ton perso ne va pas dormir dans la rue. Ces demandes sont .

Oh et si jamais tu as a besoin d'un personnage important pour ton histoire et le futur de ton personnage tu peux créer le poste vacant, grâce à ce formulaire et poster dans cette section.

Je pense avoir tout dit, quoique, une dernière chose, amuses toi bien parmi nous et bon jeu. N'hésite pas à venir sur la cb, on ne mord pas, enfin presque pas il y a quand même un loup.

_________________
ᛚᛟᚲᛁ ▬ « Je suis le monstre dont les parents parlent à tous leurs enfants le soir. »

Fen' grosse peluche a son papa ~

Quand on m'agace ne serait-ce qu'un peu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ~ Reg A. Von Harrven - Corbeau de compagnie de son état, mais pas que ! [En cours]   

Revenir en haut Aller en bas
 

~ Reg A. Von Harrven - Corbeau de compagnie de son état, mais pas que ! [En cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Holding out for a hero :: Avant de commencer. :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: